Tag Archive: ville


Graffiti, hip hop… Dans la rue, dans la nature… L’art est partout !

glacefabQue ceux qui n’aiment pas les glaces lèvent la main comme ça, je la leur pique !

Quel meilleur plaisir que les glaces en été, ou même hors saison, quand celles-ci sont bien faites, et l’on peut dire que dans la région, on ne manque pas de choix. Mais, qu’est-ce qu’une glace « bien faite » ? Je trouve dommage, habitant dans une région où le choix se trouve presque à chaque coin des rues de la vieille ville, de devoir déguster des glaces venant d’ailleurs… Protectionniste ? Non, gourmande !

Pour cela peut-être faut-il connaître quelques secrets de fabrication, peut-être pas… Mais si vous imaginiez ce glacier amoureux de son métier, au derrière de sa boutique, préparant ce que l’on appelle la base, faite d’ingrédients toujours soigneusement sélectionnés, à laquelle on rajoute le parfum que l’on désire. Bon, là il s’agit des glaces à la crème, les sorbets sont des trésors de délices également…

On trouve des tonnes et des tonnes de parfums, ceux-ci allant des classiques chocolat ou vanille (des îles), à toute une palette dérivant de ces derniers, chocolat au piment (recette Aztèque),vanille à la noix de Macadamia, etc… ou des parfums fun, comme bubble gum, ou exotiques, ou locales, tomate-basilic, violette, rose, tant et tant d’autres !

Dans la vieille ville, vous avez bien évidemment l’incontournable Fenocchio avec tant de parfums que l’on n’arriverait plus à les compter sur les doigts et orteils… sur la place Rossetti, mais il faut savoir qu’il y a bien d’autres glaciers dans la vieille ville, notamment pas loin de cette même place, sur la place du Palais de Justice, un glacier, Milanais m’a-t-on dit, où je suis allée une fois, et dont je dois rapporter l’anecdote suivante : j’avais choisi chocolat (noir) et j’ai demandé s’il avait le parfum marron et ce glacier est allé me chercher le parfum que je désirais dans l’arrière boutique !

Car, si la glace a son importance, j’en accorde tout autant à l’accueil et au service, ce qui est un critère de choix que j’ai adopté, et ce qui fait souvent toute la différence, quand on aurait du mal à choisir…

J’agrémenterai ce billet au fur et à mesure de mes découvertes…

J’aimerais vous parler d’un de mes glaciers préférés et… pratique car il est sur le chemin de retour de mes marches semi « nocturnes ». Il se trouve sur le boulevard Gambetta, juste après le jardin Alsace Lorraine, et je peux vous dire que beaucoup de personnes s’y arrêtent et dégustent même leur glace dans leur voiture ! Glaces italiennes, donc, faites maison et, au fur et à mesure, elles partent très vite ! Qualité, accueil… Ouvert tard l’été, donc, parfait pour ce quartier et Nice Nord !

glacierarlequinUn autre glacier que j’ai découvert l’année dernière, et qui est même paru dans le Nice Matin pour une idée originale : « un dessin ou un conte = une glace » ! Ce mercredi 23 avril 2008, il avait reçu plus de 363 dessins ! C’est un glacier italien également, qui se trouve 9 avenue Malausséna, Roberto dit l’Arlequin, est un homme chaleureux, inventif et sensible (bon, il possède également la fibre commerciale). Ses glaces ressemblent aux saisons puisqu’il en adopte les parfums (glace à la figue en saison) mais se veulent également glace1inventives et « piquantes’ (hum, le chocolat Aztèque, au piment…), son chocolat-rhum est à tomber par terre. Qui plus est c’est un homme qui vous parle, de petits bancs sont installés à l’extérieur (y sont-ils encore ?) pour pouvoir mieux discuter. Parfois même, vous pourrez y écouter de la musique (l’année dernière, c’était le jeudi). C’est simple, moi, je mettrais bien un panneau à la sortie de la gare pour indiquer où il se trouve (pause après train ?).

J’ai lancé le sujet sur Facebook, j’attends d’autres bons plans. On m’a ainsi signalé un glacier, le Bijou des Glaces, près de l’Athanée, vers Nice Saint Augustin (2 bis avenue Saint Augustin).  Il existe aussi « Crema di Gelato« , 5 rue de la Préfecture. J’y ai déjà dégusté une glace, très bon accueil également. Egalement, le glacier Pinocchio, rue Halévy.

Ceci dit, une bouche amicale et connaisseuse m’a indiqué que les glaces russes étaient également délicieuses, un article du Net semble ne pas démentir ses dire…

Si on ne peut, certes, enlever son charme à la place Rossetti, on a du temps pour goûter à toutes les glaces de Nice, non ? Nice, ou ailleurs…

Alors, avez-vous la « glace attitude » ? Ne soyez pas timide. Ne restez pas de glace… Mangez-les ! Ce n’est pas une petite boule de glace qui vous fera grossir, si vous la prenez dans un pot.

Au fait, savez-vous que la « vraie » glace à l’italienne se déguste dans une brioche ?

Evviva l’Italia, Issa Nissa !

Perchè Firenze è il nome della città, e Fiorenza è il mio cognome, allore volevo fare una strizzatina d’occhio !