Tag Archive: Parti socialiste


De Pessicart en passant par Mantega-Righi pour aller vers les hauteurs de Saint Pancrace, faire un petit crochet par Las Planas en montant par le chemin de Piolet La Gruerie, redescendre pour remonter encore vers Gairaut, le 11ème canton est un trésor pour les yeux, et même pour les poumons avec le Parc de la Clua… Il est riche de paysages, certes mais également de visages humains, allant même jusqu’au coeur de la ville avec ses quartiers de Nice Nord. Car le coeur de la ville est vaste… Ainsi que celui de ses habitants.

Le 11ème canton est comme une belle femme que le regard des hommes ne cesserait de parcourir jusqu’à tenter de vouloir la parcourir des mains. Le coeur de ses aïeux vous parlera peut-être de son vallon obscur où les nobles dames et les sieurs aimaient se promener pour y cueillir sa fraîcheur. Aujourd’hui fermé, le vallon garde ses secrets.

Ce matin, samedi 22 janvier 20(11), avait lieu l’inauguration de la permanence de Claude Giauffret et Christine Dorejo pour les cantonales de mars. Je ne saurais envisager de meilleure candidature pour ce canton. En effet, Claude Giauffret, grandement impliqué dans son canton déjà par le biais de comités de quartiers, est un homme simple, droit, sincère. Il saura être non seulement à l’écoute des habitants du 11ème canton, mais également engager des démarches et des actions pour améliorer la qualité de vie de ces quartiers, et cela avec l’appui de la conseillère municipale du groupe Changer d’Ere à  Nice. Pas besoin de blabla, il suffit de le rencontrer pour s’en apercevoir au premier regard. Je vous invite à aller à sa permanence qui se trouve 40 avenue Saint Sylvestre (04.93.84.11.90, pour tout renseignement). Claude Giauffret et Christine Dorejo, du parti socialiste reçoivent le soutien d’Europe Ecologie, du MRC, ainsi que de Patrick et Dominique Mottard (candidats dans les 5ème et 7ème cantons).

Publicités

QUELLE GAUCHE ?

Cela faisait trop longtemps que je ne ‘étais pas exprimée en politique mais là, je crois que je craque ! La France n’en peut plus, surtout après un remaniement où on nous prend une fois de plus pour des vaches à traire, des nigauds de seconde zone, où on nous balade sur des vagues identitaires afin de mieux nous diviser, sous des relents insécuritaires qui sentent le réchauffé et font plus que ressembler à du déjà vu… C’est cependant une droite qui se resserre, avec le mécontentement des centristes, qui vise à se donner une image gaulliste, c’est à pleurer de rire.

Comme le dit un internaute, un Benoît Hamon en pull et veste, un Harlem Désir habillé comme un clodo, cela ne fait pas sérieux. Bon, je le trouve un peu dur avec la tenue de Martine Aubry… Bref, on attend de voir une gauche (oups, pardon, le parti socialiste) un peu plus à la hauteur. Car le problème, c’est qu’ils restent quasiment inaudibles, et pire, ils n’arrivent pas à être pris au sérieux ! Même si, lors de l’université d’été, ils ont réussi à jouer l’unité, ils sont prêts à se tirer dans les pattes pour la bonne place !

Dans un premier temps, je camperai mes positions sur Ségolène Royal, je n’arrive pas à me persuader que Martine Aubry serait une bonne présidentiable, ni même François Hollande… Seul Dominique Strauss-Kahn représente l’alternative, sinon à gauche toute (surtout pas !!!) à Nicolas Sarkozy et serait capable de le battre à plate couture, et saurait même rallier des voix de droite… Son devoir de réserve en tant que Président du FMI l’oblige à ne pas se prononcer pour l’instant, même si, peut-être… Lire le blog « Rêver de nouveau« , pour se faire une autre idée de Strauss-Kahn, enfin, disons, pour avoir quand même une vision loin d’être utopiste… de l’homme.  Un autre bon blog politique : A tort ou à raison.

A l’heure où la pauvreté et la précarité augmentent dans notre pays, où la santé commence à être bradée, où l’échec scolaire demeure une réalité intangible, bref, où rien ne semble augmenter dans le positif sauf le portefeuille des plus nantis, il serait temps temps que la gauche (oups, pardon, le parti socialiste) réagisse, quitte à se moderniser, quitte à faire des sacrifices afin de pouvoir réaliser des unions intelligentes de divers mouvements politiques, je ne sais pas, je ne suis pas politicienne, ce qui ne veut pas dire que je sois con…

GESTUELLE…

Yann Librati

Yann Librati

Un petit moment d’observation… Déjà, lors de la présentation de la liste des européennes du parti socialiste, j’avais remarqué la gestuelle un peu « pantin » de Martine Aubry et je cherchais d’ailleurs qui pouvait bien tirer les ficelles… Il en est de même pour Yann Librati, conseiller municipal du parti socialiste niçois… Regardez bien ses mains et, posez-vous la question si vous écoutez avec autant d’intensité ses paroles…

Le discours, qui semble changer. Non plus un vote sanction, pas uniquement, un vote d’adhésion, certes. Mais Yann Librati dit qu’il faut dépasser le « je vote mais qu’est-ce que ça me rapporte à moi ».  Phrase très pertinente, car les électeurs ne sont plus dupes. On sait ce que cela « rapporte » aux élus d’être en place, de cumuler les mandats. Les électeurs ne voient pas quel est leur intérêt pour cette élection européenne, l’Europe c’est loin et pourtant…

Si les mots pouvaient suffire… Les socialistes cherchent une base électorale qui pourrait aller au-delà d’une simple opposition comme il semblerait que seul François Bayrou se poserait contre Nicolas Sarkozy.
Martine Aubry tente de récupérer un électorat populaire, tant dans le public que le privé, « les français sont solidaires vis à vis de l’extérieur, et non pas de fermer ses frontières ». « les Français, c’est cela »… J’espère qu’ils s’y retrouvent, les « Français », dans ces paroles.
Il est vrai que lors des dernières manifestations, le privé avait rejoint le public, ce qui n’enlève peut-être pas la grogne quant aux grèves…

Le parti socialiste se réveillerait-il enfin, et, Ségolène Royal, qui perd de son souffle, aurait négocié son retour au sein du parti.

Lire : La place qu’elle voudra, du Figaro.

Patrick Allemand

Une chanson douce…

Eh bien non. Et pourtant, j’en entends de toutes parts… Mais certaines choses m’agacent. Surtout quand on dit avoir tiré un trait sur certaines choses, sur le parti socialiste, notamment, après en avoir été exclu, dire ne pas avoir de regret, et sans cesse écrire de longues tirades sur les méfaits de Patrick Allemand pour le parti socialiste. Ne rien écrire (et ne rien reconnaître) sur l’effet Estrosi sur Nice, sur un contexte national certes peu favorable à Nicolas Sarkozy et sa politique. Et pourtant. Ce serait ignorer les Niçois et les Niçoises, lors des dernières municipales, qui donnaient gagnant Christian Estrosi, avant même le scrutin, ou la campagne électorale. C’est cela, être simple citoyen, c’est entendre ce que les élus n’entendent pas, quelle que soit leur envergure. C’est, assise à un arrêt de bus, et non pas dans sa voiture, que l’on entend ce qui se passera dans les isoloirs. C’est observer les médias, et leurs effets dans la vie réelle de tous les jours, que l’on comprend comment se gagne ou se perd une campagne. Il n’y a qu’à voir comment cela se déroule en Italie.  Ou même en France.

Avoir vécu de l’intérieur tout en restant à l’extérieur ce congrès de Reims, je n’ai compris toutes les basses manipulations qu’après ce congrès. Comment on a réussi à faire élire Martine Aubry, tout en faisant passer un article (tout petit article) de Dominique Strauss Kahn en soutien à Martine Aubry, faisant croire par là même qu’il reviendrait pour les prochaines présidentielles… Croyez-vous sincèrement qu’un Directeur de FMI reviendra d’un poste aussi doré pour un poste à hautes responsabilités ? Croyez-vous qu’un poste qui vous a été (presque) offert par le président sera devenu inintéressant pour se présenter contre cette même personne en 2012 ?

Il ne fait aucun doute que le parti socialiste est malade. Personnellement, je trouve ridicule ce débat (entre déchirement) entre motions, peut-être que je n’y comprends rien, au parti socialiste. Cette complexité, cette quête d’identité, tout ce dynamisme latent qui se perd dans des luttes internes, où le brassage d’idées, d’idéologies pompe tant d’énergie que la droite sait diriger plus efficacement. C’est ce qui en fait sa complexité, ce côté idéologique qui se réclame de la démocratie. Côté charme et côté désuet devant la simplicité grandissante d’un monde qui tend à l’universel.

Patrick Mottard continue de frapper sur Patrick Allemand ? Qu’est-ce qu’il y a d’étonnant quand on est exclu de ce même parti, que l’on dit ne pas avoir de regret, et quand on sait que l’on joue son dernier round personnel ? Même s’il est, dirons-nous, normal de défendre sa place, nous connaissons bien la chanson… Accuser pour ne pas être accusé. Ce qui n’enlève rien au combat de Patrick Mottard, de sa fonction, de son non cumul avec son emploi d’enseignant (…), emploi qui lui permet, certes, de rester proche des étudiants, de comprendre leur combat (et ?), de ses compétences, que je ne mets aucunement en doute. Mais frapper ainsi… Aurait-il oublié la cuisante défaite de son épouse dans la 2ème circonscription, contre Muriel Marland Militello en 2007 ? Au premier tour qui plus avec 21.25% et 54.28% pour MMM… 2 circonscriptions sur 9 sont en ballotage, certes… 7 ont été emportées dès le premier tour, certes…

Dans le 12ème canton, Sami Cheniti, représentant Gauche Autrement (Patrick Mottard) AVEC le MoDem fait à peine 4.61%, se positionnant ainsi à l’avant dernière place…

Si Christian Estrosi a choisi Benoît Kandel, son premier adjoint, pour se présenter dans le 12ème, ce n’était pas pour perdre. Et quand on ne veut pas perdre, on y met tous les moyens nécessaires…

Quand on critique l’appareil, il ne faudrait pas oublier l’appareil que l’on a en face de soi.

Garder un mandat (conseiller général) qui aurait été remis en question en 2011 pour quitter le mandat à la Région alors que ces mêmes élections régionales se produiront en… 2010, voilà qui aurait été stupide, sachant la précarité du conseil général (Où en est l’étude du Rapport Attali ?) et qu’il est également important de garder à gauche notre Région PACA, ce qui ne semble pas être une mince affaire.

Il serait stupide de dire que des places ne sont pas à protéger… Que quand on est bien placé, eh bien, on aime y rester… Donnez-moi un marteau que je me frappe le crâne !

Mais je trouve de plus en plus stupide de jouer l’opposition pour l’opposition, quand des lois sont bonnes, elles sont bonnes, qu’elles soient de droite ou de gauche.  Quand des mesures sont bonnes, elles sont bonnes. Après, reste la société de consommation, dont le portrait robot pourrait s’appliquer à bien des situations… (…)

Je me demande, par ailleurs, ce que penserait Marc Concas d’être associé à Patrick Mottard (voir le blog de ce dernier), pour sa victoire lors des partielles du 1er canton… Notamment quand se « devine » ce qui « a pu » se passer récemment, très récemment, dans le 12ème…

En parlant de Titanic… L’industrie houillère qui se mourait en Grande Bretagne, l’orchestre qui est resté jusqu’au bout… Cela ne change pas la face du monde mais… Tout dépend du regard que l’on porte sur les choses.

Billet sujet à quelques modifications… Que la vie est futile… Goodness me ! Mais Cendra serait-elle revenue ? Non.  Les yeux portés sur l’avenir, avec un regard plus profond.

C’est pas ma faute…

POUR DES LAÏCS…

condomsIl fallait faire mieux que l’abstinence, la gauche a, quant à elle opté pour l’abstention. En effet la loi pour l’insertion de l’inceste a été adoptée dans la nuit du 28 au 29 avril par l’assemblée parlementaire, me procurant une joie immense quant à une mesure que nous, les victimes d’inceste, attendions depuis bien des années. Mot d’excuses ? La précipitation sur un sujet aussi fondamental.

Il faut cependant savoir qu’une propositionde loi avait déjà été présentée par Christian Estrosi en 2005, et, je me souviens en effet qu’à cette époque avoir été sollicitée sur le tchat d’un site pour les victimes par une personne cherchant des témoignages. Selon mes souvenirs, à l’époque, la loi avait été adoptée en première lecture et réfutée devant le Sénat. Cependant, cette nouvelle loi est beaucoup plus complète, car accompagnée de mesures de prévention et d’accompagnement, s’appuyant sur un sondage effectué pour AIVI (Association Internationale des Victimes de l’Inceste) stipulant que plus de 3% des Français(es) auraient été victimes d’inceste.

Extrait du Point.fr :

La proposition de loi comporte également des mesures visant à renforcer la mission d’information en matière de violence et de sexualité dans les écoles, collèges et lycées et sur les chaînes publiques de l’audiovisuel. Enfin, le texte autorise la constitution de partie civile par les associations de lutte contre l’inceste et prévoit que le gouvernement devra présenter avant la fin de l’année des mesures destinées à mieux prendre en charge les victimes d’infractions sexuelles. Marie-Louise Fort, auteur d’un rapport parlementaire sur ce sujet publié en janvier dernier, a déclaré dans l’exposé des motifs de sa proposition de loi que « ce fléau a frappé plus de 3 % de la population française ». « Ce sont ainsi plus de deux millions de Françaises et Français qui ont vu leur vie brisée par l’inceste », a-t-elle indiqué.

Je pense que, dans les supermarchés, à la place des cigarettes au chocolat, on devrait mettre en vente aux caisses des préservatifs, goût fraise, chocolat, vanille… Ha ! J’oubliais. La gauche prône l’abstention…