Tag Archive: Nice


De la place Garibaldi au port, cela fait un certain temps que j’ai attrapé la grippe portine…

PlaceGaribaldi

PlaceGaribaldi2

040609Port035

040609Port039

040609Port051

040609Port083

040609Port093

040609Port113

040609Port137

040609Port146

040609Port152

040609Port177

040609Port198

040609Port223

040609Port225

040609Port228

040609Port248

040609Port273

040609Port294

Publicités

PARFOIS…

casteldeuxrois156

Parfois, faire ce que l’on aime… Parfois. L’amitié, simple. Et ça fait du bien.

Quelle merveille, ce palais Lascaris !

TRAMWAY LIGNE 2

diapositive10-9288d

Trouvez toutes les infos sur le site de Paul Cuturello.

IL EST BEAU LE DOUZE

Un beau canton, le douzième. Qui couvre une part de territoire diverse, le long du Paillon, rive gauche. Me suis un peu attardée après l’ANPE…

080409-canton12-039080409-canton12-067080409-canton12-106080409-canton12-281080409-canton12-321080409-canton12-436

Mais ils ont oublié de faire des économies, ils éclairent un immeuble vide !!!

080409-canton12-610

Comme dans le 11ème canton, il y a aussi des coquelicots !

080409-canton12-270

Et là, c’est qu’un tout petit bout !!! C’est un canton que j’ai beaucoup parcouru (tout comme le 11ème, le 5ème, j’adore par dessus tout, les collines, des vrais villages !), parce que j’y ai travaillé, et puis, les gens y sont chaleureux.

080409-canton12-467

Brr, un peu dommage de parler en cantons de mes photos.

C’est Nice, tout simplement.

Reunion Meridien

Ne pas y aller, c’est ne pas s’informer sur toutes les possibilités. Après tout, à chaque arrêt de bus, vous avez une jolie (et immense) pancarte vantant le tramway sur la Promenade des Anglais. Je vous rappelle que la concertation a lieu jusqu’au 10 avril. Lieux de concertations :

le Forum de l’Urbanisme dans le Vieux Nice (entre le palais Sarde et le Cours Saleya), la Maison du projet Place des Yuccas aux Moulins, la salle Django Reinhardt à l’Ariane et une salle du CAL de Bon Voyage.

Avec le Conseil Communal Consultatif, nous avons déjà une idée de l’avis des Niçois qui n’est pas pris en compte. Lire l’article de Jean-Christophe Picard.

borddemer32

Bling bling, un poisson de pêché...

Moi, ce qui m’intéresse de savoir :

– Quel danger en cas de séisme sachant que nous sommes dans une zone à haut risque ? sans compter un séisme plus éloigné, quel risque de tsunami ? (ok je vois grand…)

– Ce tramway-là sera-t-il mieux aménagé à l’intérieur, aura-t-il une forme moins « lourde », est-ce qu’il va aussi « crisser » à certains endroits ?

– Les lignes enterrées, d’accord, mais sachant le sel est hautement corrosif, quel sera le coût d »entretien, et au bout de combien d’années les coûts deviendront plus exorbitants ? Autrement dit, au bout de combien de « mandats » (…) ?

– Comment est-ce que le flux des voitures va être géré lors des travaux, sachant que sur la voie rapide, c’est déjà la merde ? Et que des promesses, on en a ras le bol.

Il faut considérer ce projet sur du long terme.

Info du 10 avril : interview de Patrick Allemand sur Rivierabiz.

010409-garibaldi111

Stabat Mater (Corou de Berra, qualité audio basse)

Passante d’une vie, passante d’une ville, où le soleil règne en maître, et brûle les cœurs non aguerris, la photo soigne les cœurs meurtris, tels que le mien, les cœurs blessés par la vie…

La pluie adoucit parfois le destin, et permet de porter un regard différent, quand on prend le temps. Le temps de s’arrêter plutôt que de courir. J’ai arrêté mon regard, sur cette ville, que les passants de ce jour ont parcouru, fardés de leur quotidien, cette ville que l’on ne regarde plus, j’y pose mon regard d’artiste, j’y rêve, j’y meurs, j’y vis, je respire l’essence de son passé, qui traverse les rues, se glisse entre les murs anciens, bat le pavé, résonne dans les hauts des masures anciennes et ricoche sur les demeures plus récentes. L’histoire de Nissa La Bella, je la vois sur cette place Garibaldi, place à laquelle on a rendu de sa splendeur. Si nos contemporains n’ont point de le temps de la voir, il incombe alors à l’artiste de prendre son empreinte, de la restituer au travers de son coeur.

La pluie se fait alors mon complice. Il me restitue sous maints traits les vies de ses habitants, comme un miroir déformant d’une réalité peut-être trop cruelle. Un miroir ô beau miroir qui glisse le long des pavés, se faufile entre les rigoles. La ville pleure, des souvenirs anciens, des fléaux qui l’ont accablée, des meurtrissures de la terre qui s’emporte soudain, des conflits de ses hôtes, bataillant pour une liberté toujours à conquérir. Liberté illusoire. A qui appartenons-nous, nous, peuple aux milles racines, peuple rebelle, aux accents sardes et celtes, de la Ligure, de la mer et de la terre, de ses torrents et son fleuve, qui la caressent, subrepticement, sournoisement…

L’histoire continuera de se bâtir, avec les hommes et les femmes. L’histoire continuera son bout de chemin. Une partie de son vécu, lui, est en train de tourner la page… Vers l’ouest de la ville.

010409-garibaldi153010409-garibaldi182010409-garibaldi193010409-garibaldi197

La poésie, la musique, Nice, et mes amis…

manif

Etant donnée la grève, je n’ai pas les chiffres concernant le nombre de manifestants. C’était une belle manifestation, du monde, une ambiance bon enfant, un service de police concentré sur l’avenue Jean Médecin (cherchez l’erreur…), car j’ai pu remarquer que la fin du cortège n’était pas sécurisée, tout comme certaines intersections… Un peu limite, quand même, comme s’il planait une légère hantise des évènements ayant eu lieu lors des manifestations pour Gaza…

Que va répondre notre président à cet appel du peuple ?

Personnellement, même si je pense qu’il est important de manifester, il risquerait d’y avoir un certain essoufflement du mouvement, cela serait peut-être bien de faire “autre chose”, de manifester “positivement” dans les actes du quotidien, mais collectivement, comme une sorte de désobéissance passive-active… Il serait si simple que, par exemple, tous les usagers d’un même bus refusent de présenter leur titre de transport, ou quelque chose de ce style… Une piste ? Et si on refusait tous de déclarer nos impôts ?

Une journée riche pour moi, parce qu’elle est le signe d’un tournant de ma vie politique, tournant que je voulais prendre depuis au moins trois mois… Eh bien, c’est fait ! Je vous en parlerai prochainement. Une belle aventure !

Les meilleures photos par ici

Promenade des Anglais

Pourquoi non au tracé de la ligne 2 sur la Promenade des Anglais ? Christophe Bellec, chargé de mission au Conseil Régional, a créé sur Facebook un groupe qui vous en explique les raisons. Venez participer au débat ! Pour citer Christophe Bellec :

– La ligne 2 a déjà été pensée pour passer par l’intérieur (les travaux pour le passage des bus dits « en site propre » ont déjà été effectués à partir du Boulevard François Grosso dans les deux sens et de l’avenue Maréchal Joffre).

– Présenter ce tracé comme plus économe ne prend pas en compte la très lourde charge qui va peser sur la Commission d’indemnisation. Tous les grands hôtels de Nice vont être touchés pendant 2 à 3 ans. Les restaurants, les cafés et les commerçants de la Promenade vont être sinistrés.

– C’est aussi le risque en pleine crise économique de sacrifier plusieurs centaines d’emplois, car indemniser les grands hôtels ne prend pas en compte les conséquences sur les taxis, les plagistes, les commerçants, pour qui les touristes complètent utilement le chiffre d’affaire.

– L’esthétisme de la Promenade sera incontestablement atteint. Rien n’indique que les palmiers supporteront des travaux d’une telle intensité parfois à quelques dizaines de centimètres. La Promenade des Anglais sera dénaturée alors qu’elle est l’emblème de notre ville.

– La paralysie quasi-totale de cette artère pendant plusieurs mois va à nouveau rendre les déplacements Est-Ouest insupportables et compliquer d’avantage la vie de nombreux salariés.

– Si l’objectif est de réduire la circulation à deux fois deux voies sur la Promenade, c’est tout à fait possible sans y faire passer le tramway, par une requalification du bord de mer comme cela a été réussi à Cagnes-sur-Mer.

– Enfin lorsqu’une ligne de bus et une ligne de tram empruntent un trajet en parallèle, à moins de 50m de distance, il y a forcément une mauvaise utilisation de l’argent publique et un déficit commercial pour l’un des équipements (c’est notamment le cas pour certaines lignes à Marseille).

Faites entendre votre voix :

– sur le site de Nice-Matin qui vient d’ouvrir sa consultation par une adresse email dédiée : alpes-maritimes@nicematin.fr

– sur le site de la Communauté Urbaine Nice Cote d’Azur où une campagne de com’ honteuse vient d’être lancée grâce à nos impôts
– sur le forum de France 3 Nice Côte d’Azur. Une préinscription est nécessaire pour poster un message.
Vous pouvez également vous déplacer au Forum d’Urbanisme sur le cours Saleya.
Regardez comme elle est belle notre promenade des Anglais. Préservons-la !
Par ici
Neige et mer

Neige et mer

Le Conseil Général qui pouvait être fier de son réseau départemental routier ainsi que des bus à un euro vers la plupart des plus « grandes » destinations du département doit désormais revoir sa fierté à la baisse. Même si ce réseau est attrayant d’un point de vue touristique ou « indigène », il est nettement insuffisant pour brasser un énorme flot de population (le taux de faisabilité le plus bas des 4 villes, 0.5 sur 1) et se maintient à la 3ème position quant aux infrastructures en général… Nice se maintient également en 3ème position quant à l’expérience sportive internationale et aux sites prévus et supplémentaires… En 3ème position pour le critère « villages olympiques »… En 3ème position pour le critère Environnement : conditions et impact… En 2ème position pour l’hébergement, pas si mal… En 3ème position pour la gestion du système de transport… Ainsi que pour sa faisabilité…

[Les montants prévus en matière de rénovation et de construction des équipements sportifs nécessaires sont évalués à 371,6 millions d’€. Ce montant semble devoir être affiné au vu des travaux à réaliser. Pour autant, le financement des projets semble réalisable.
Au niveau des perspectives de revenus du COJO, la ville prévoit des recettes de 422 millions d’€ ; ces objectifs de recettes paraissent réalisables.
Le budget cumulé des (3) différentes phases de candidature est annoncé à 18,9 millions d’€ dont 26% apportés par le secteur privé.
]

Les handicapés oubliés ?

[Contrairement aux trois autres candidatures, Nice n’a pas présenté d’éléments détaillés sur le concept
d’organisation proposé pour les Jeux Paralympiques.
]

Le concept général est plutôt bas, 5.6, [Les atouts de la candidature de Nice sont tout à fait indéniables notamment dans son Pôle « Glace ». Pour autant, la Commission d’Evaluation estime que le dossier comporte des risques. En effet, la distance entre le Village Olympique unique et le Pôle Neige, la faiblesse des infrastructures de transport vers et au sein du Pôle Neige, et la faible capacité d’hébergement sur les sites de montagne, amènent à s’interroger sur la faisabilité même du projet et sa capacité à passer l’étape de présélection du CIO.]

Vous pouvez télécharger le rapport en son intégralité ici.

A lire également le billet du Tuyo, et celui de Jef.