Tag Archive: islam


« La grève, ça ne sert à rien, ils feront ce qu’ils voudront ». Voilà une phrase qui revient souvent. Certes, Nicolas Sarkozy ne reviendra pas sur l’âge minimal de la retraite reportée donc à 62 ans, âge qui peut monter jusqu’à 67 ans en Allemagne… Certes, nous vivons plus vieux mais ce que l’on oublie peut-être, c’est que les études sont généralement plus longues, les périodes de chômage également. Certes, il faut les financer, ces retraites, n’avons-nous pas assez de spécialistes compétents pour une étude approfondie du sujet ?

Les grèves, cela sert, et surtout les manifestations, car il faut savoir que ces manifestations, si on les regarde bien, sont principalement fréquentées (et organisées) par les syndicats et ce sont ces syndicats qui vont négocier avec le gouvernement (et les bataillent de chiffres entre syndicats et autorités concernant le nombre de manifestants le prouvent bien !). Les syndicats et partis politiques vont essayer d’y faire venir du monde, certes, et toutes les personnes qui y prennent part ne sont pas forcément syndiquées ou membres d’un parti politique, mais les négociations ne se feront pas entre particuliers et le gouvernement… Je pense par exemple à certains métiers pénibles comme femme de ménage ou femme de chambre, métiers somme toute assez fatigants, usants… Mais dont personne n’a parlé. Ce ne sont pas des métiers valorisés alors qu’ils sont essentiels. Quel hôtel pourrait se passer d’une femme de chambre ?§

Certes Nicolas Sarkozy a fait de PETITES concessions, qui seront proposées sous forme d’amendements et sont actuellement discutées jusqu’au 15 septembre à l’Assemblée Nationale.

Ceux qui sont rentrés avant 18 ans sur le marché du travail et ont toutes leurs années de cotisations pourront continuer à partir en retraite à 60 ans, un effort chiffré à 350 millions d’euros supplémentaires.

Une concession est également faite sur la pénibilité.

Le projet de loi prévoyait jusqu’ici que, pour tout assuré présentant un taux d’incapacité supérieur ou égal à 20%, l’âge de la retraite serait maintenu à 60 ans.

Le dispositif sera étendu aux agriculteurs et le taux d’incapacité abaissé à 10% dans certains cas. Les salariés présentant ce dernier taux devront faire appel à une commission pluridisciplinaire qui décidera ou non de leur accorder un départ à la retraite à 60 ans.

Les branches professionnelles ou les entreprises devraient en outre s’engager dans des négociations pour proposer à leurs salariés exposés à des facteurs de pénibilité un aménagement de la fin de leur carrière, avec le soutien de l’Etat.

Concessions jugées insuffisantes pour les syndicats qui appellent à un nouveau mouvement social le jeudi 23 septembre.

Qui souffre de ces grèves ? D’une part les salariés, d’autre part les entreprises. Encore que ce mardi 7 septembre, j’avais du courrier dans ma boite aux lettres, et une amie s’est rendue à sa formation (des bus circulaient).  Personnellement je pense qu’il faut continuer à manifester, pas forcément en bloquant tout, il existe maintes façons de montrer son mécontentement… J’y pense parfois : dans le bus, si tout le monde refusait de montrer son billet (ou de l’acheter, ceux ayant un abonnement se montrant solidaires en ne montrant pas leur carte de transport) , les contrôleurs arrêteraient-ils tout le monde ?  Ou comme j’ai entendu parler, une manifestation citoyenne, un dimanche ou un samedi…

La France connue pour les droits de l’homme, les Français, connus pour être des râleurs, et tout cela s’enchevêtre dans un méli mélo qui monte les uns contre les autres. N’oubliez pas non plus que si l’on ne dit rien, alors le gouvernement croira que l’on peut (enfin!) tout avaler sans broncher. Le pourquoi de ma participation à la manifestation.

Autre pendule à mettre à l’heure.

Brûler en public un exemplaire du Coran. C’est ce que prévoit de faire samedi, pour le neuvième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, le Dove World Outreach Center (Centre colombe pour aider le monde), groupe fondamentaliste chrétien basé à Gainesville, en Floride. L’initiative suscite de fermes mises en garde de par le monde. Censée glorifier le souvenir des victimes des attentats, elle tombe à un moment sensible : les musulmans célèbrent autour du 10 septembre la fin du ramadan. (cf LePoint.fr)

Je ne saurais décrire mon effroi devant un acte que je qualifie d’odieux :  brûler un livre saint, c’est s’en prendre à toute une communauté, accentuant une fois de plus la stigmatisation de la communauté musulmane, après l’affaire du port de la burka ou du niqab, et ne faisant qu’accroitre des sentiments de haine, dans une atmosphère déjà surchauffée. On ne parle, bientôt, plus que de cela ! Nous vivons dans une république laïque, et même si ce mot m’agace parfois, j’ai cependant conscience qu’elle m’offre une liberté de culte, justement. Ce qui ramène à l’autre débat, bien niçois, de la présence d’une mosquée à Nice, qui, selon moi, est indispensable, toutes les autres religions possédant leur lieu de culte, il serait injuste que les musulmans n’aient pas le leur. L’Islam des caves ne fait qu’accroitre un islam extrémiste, où, justement, le culte ne peut être « contrôlé » et reste dans l’obscurantisme, nourrissant ainsi l’ignorance de paroles vidées de l’acte de foi pur (et je pense surtout aux jeunes). On ne peut prêcher le respect que si on l’applique…

Les cons existent dans quelque ethnie que ce soit. La connerie ne connait pas de frontière, ni de couleur, ni de religion. Je vis en France, je suis française, je n’ai pas à m’excuser d’être française, je n’ai pas à insulter quelqu’un de différent de moi non plus. Nous ne devons pas oublier nos valeurs, mais il n’est pas nécessaire d’entamer une nouvelle discussion stérile sur l’identité nationale qui n’a servi qu’à attiser les haines. Beaucoup reconnaissent en l’époque actuelle une période de notre histoire bien sombre… Alors, ne nous laissons pas berner, ne nous laissons pas manipuler… Même si les temps changent, et, il est certain qu’ils ont changé (je ne peux pas m’empêcher de penser à une remarque entendue par un commerçant, remarque qui m’a surprise venant de cette personne, « drôle de vie »), il nous incombe d’aller de l’avant,mais, peut-être, de faire preuve d’un certain courage en ne suivant pas forcément le courant… Etre différent, cela ne tient pas forcément à la couleur de peau, ou la religion, ou quoi que ce soit de « flagrant »….

Vivons nos différences avec sagesse, que notre coeur batte mais qu’il ne chavire pas nos âmes !

Publicités

LA MINE A RAIE…

Je ne pouvais résister à écrire ce que je pense de l’actualité… Surtout quand j’ai lu les propos (un extrait) de Martine Aubry… Elle n’aurait pu choisir pire…

Après la question des minarets en Suisse, suite à un référendum qui se prononce à 57.5% en sa défaveur, le débat s’anime en politique et s’immisce dans les foyers français… Est-ce étonnant en période pré-électorale régionale ? Cheval de bataille de la droite au pouvoir, l’insécurité, le chômage font que le feu n’était pas difficile à allumer… Il est tellement plus facile de s’en prendre aux autres, surtout quand on parle d’Islam, que l’on a déjà mis en lice le débat sur le port de la burqa ou du niqab. Cette question qui anime surtout la droite, selon un sondage IFOP, porte à 48% les électeurs de Nicolas Sarkozy contre les mosquées et jusqu’à 55% les opposants aux minarets contre 25% (mosquées) et 33% (minarets) pour les électeurs de Ségolène Royal ou François Bayrou. La France repousse les limites de la peur jusqu’aux  mosquées. Cependant, l’Islam est la deuxième religion en France et la plus mal considérée en nombre de lieux de cultes… Si l’on prend en exemple la seule ville de Nice, notre ville compte près de 47 églises, 8 synagogues, et 0 mosquée… Est-ce l’idée que l’on doit se faire de l’égalité que prône notre devise ? Je poserai une autre question cruciale, il me semble, quant à la dignité de la pratique de son culte : il reflèterait tellement la réalité de la notion de terre d’accueil de la France, qui n’en serait pas digne si elle ne permettait aux musulmans de fréquenter des lieux de culte dignes de leur foi, c’est-à-dire qu’il faut différencier le fait de construire des mosquées ou de banales et anonymes salles de prière. Une mosquée va bientôt voir le jour à Marseille d’ici novembre 2011. Peut-être est-ce l’origine des fonds qui cause problème ? Non. Faux débat. Qu’est-ce qui dérange autant ? Est-ce que cela dérange, d’ailleurs ? A Marseille, à la place des appels de prières chantés, des faisceaux de lumière seront diffusés à partir de son minaret de 25 mètres.

La gauche voulait éviter d’entrer dans le débat afin de ne pas enfler la polémique… Personnellement, je ne peux résister de citer LA phrase qui a attiré mon attention, amusée…

« La France, tu l’aimes, tu la construis avec nous. » … Elle va faire fureur auprès de tous ces immigrés que l’on a tant de mal à aimer alors qu’ils ont aidé à la reconstruction de la France… à la libération de la France… Allez-y une seconde fois…

Ainsi, je ne peux manquer de parler de… Diam’s… Et c’est mon coeur qui parlera (a-t-il jamais cessé de parler ?).

Même si ce n’est pas forcément ce qu’elle voudrait, elle ne désapprouverait peut-être pas qu’une fan en parle… Si vous voulez en savoir un peu plus sur Diam’s, sa vie (je suis obligée de le mettre  !!! Sur Facebook, on m’a dit qu’elle n’avait pas eu une enfance difficile, certes !!!), un article : ICI.

Peut-être pas fan à fond la caisse mais quand j’écoute ses mots, cela remue tant de choses en moi, que je ne peux éviter de ne pas en parler. Ses mots me parlent, et chacun vit ses blessures  à son échelle, et réagit, comme il le peut. SOS, certes son album pourrait ressembler à l’histoire d’une jeune femme qui en a lancé un ou plusieurs, des cris qu’aucun ne peut entendre s’il n’écoute pas. A l’épreuve des préjugés qui construisent notre société, d’une parfaite petite poupée que l’on aime à étaler sur du papier glacé, cela ne ressemble pas à la vraie France… Diam’s, Mélanie, nous offrent l’image non dénaturée d’une femme fragile et forte à la fois, qui doit assumer le physique d’une non-pin’up, au coeur si sensible qu’un jour, le monde des stars a repoussé, nié, jusqu’à son propre corps musical. Le problème ? Le problème, c’est qu’elle est bigrement bonne dans le domaine du rap, moi qui me laisse si voluptueusement bercer par des mélodies celtes, évanescences voluptueuses de brumes et de harpes, je me laisse porter si facilement par ses mots, et que les mots ! Et pourtant, elle cherche à démontrer que, de la musique, elle pourrait en jouer les cordes les plus profondes et intimes, elles choisit de dire, et par le biais de son album seul (refusant les interviews), ses maux et les maux qui meurtrissent la France, une certaine France qui ne se berne plus des discours politiques. Diam’s, du coup, est rentrée dans la polémique de l’Islam et la France… Elle dérange la droite, car elle pourrait être, si vous écoutez ses paroles, celle qui réconcilie la France et tous les Français… Suite à une agression fin 2007, Diam’s a vécu une grave dépression, a connu l’internement,la camisole chimique, qu’elle dénonce, elle a retrouvé la paix, par le biais de la foi (mais elle est musulmane depuis l’an 2000) en décidant de porter le voile en 2009, après une retraite en Afrique, pays qu’elle a décidé d’aider…  en versant les royalties de son album à sa fondation, Big Up, pour soutenir les enfants d’Afrique…

Que s’éteignent toutes les lumières
Car depuis toi je suis aveugle
Alors malgré le temps qui passe
L’amour, les hommes qui me chassent
Moi dans ma tête y en a que pour toi
Je marche sur tes traces quoi que je fasse
Je rends à l’être aimé ses lettres de noblesse
Où que tu sois sur la planète, je t’adresse ce SOS

Chante Diam’s.. Tu le sais, ton public, t’entendra…

Et c’est peut-être bien ce qui effraie… Cependant, si l’on écoute tes mots, ce sont des mots d’amour. Le rap, ça râpe, ça use par les mots les résistances… ça unit une génération… et même au-delà, car je t’écoute.

Ce pays pour moi,
Ce pays, ce pays, c’est tout un tas de couleurs, tout un tas de cultures, tout un tas de couleurs, tout un tas de futurs,
Ce pays, c’est une banlieue qui aimerait qu’on la regarde, qui fait péter les pétards quand on la traite de racaille…

Chante, chante… Mélanie…

La seule chose dont il faut avoir peur, c’est de la peur elle-même. Roosevelt