Tag Archive: elections régionales


REGIONALES 2010

Faudra bien que j’arrive à en dire quelque chose, de ces régionales 2010… Une vague rose en France, mise à part l’Alsace qui reste à droite, la Guyane et la Réunion qui passent à droite, et une surprise comme la Corse qui passe à gauche avec Paul Giacobbi, du Parti Radical de Gauche mais les nationalistes qui talonnent la droite… Une belle victoire en Bretagne avec près de 50.27% et sans Europe Ecologie ! Une belle victoire de Ségolène Royal avec 60.61%… A souligner, quand même… Même si cela va donner des boutons à certains, et cela dans la perspective de 2012…

Une meilleure participation (environ + 5%), même moi, j’y suis allée un peu plus tôt (mais à reculons)… Mais toujours moins qu’en 2004.

La région PACA reste sans surprise à gauche, mais Michel Vauzelle perd quand même un point (et un siège) alors que les autres régions voient une embellie. C’est surtout le FN qui reprend son flambeau, gagnant 1.87 points et 2 sièges. Dans les Alpes-Maritimes, les 2 listes (Mariani-Vauzelle) se talonnent, mais avec des chiffres en baisse, le FN gagnant près de 3 points.

A Nice, à peu près le même topo qu’en 2004, Vauzelle l’emportant de 3 points (mais avec des votants en moins, que ce soit pour la gauche ou pour la droite), et un FN qui gagne près de 3 points… Pas de quoi pavoiser, pas de quoi se réjouir quand on voit l’extrémisme l’emporter… Au bout du compte.

Trop d’insécurité ? Dites-moi où. (les trains, peut-être) Trop d’immigrés ? Certes, allez vous balader sur le boulevard Gambetta une fin d’après-midi… Et alors ? Trop de vieux ? On va finir par le croire puisque que Christian Estrosi a décidé de faire fermer les épiceries à partir de 23 heures. Il faut dire que le débat sur l’identité nationale a bien fonctionné… Et dérapé… Il existe plutôt un sérieux désamour des Français et de la politique… L’impression que les hommes politiques ne protègent que leur propre statut. Une France qui s’embourbe dans la crise économique, l’emploi qui ne redémarre pas, bien au contraire, tout qui devient plus cher, bientôt n’arriveront à voter que les membres d’un parti !

Et pourtant, il doit bien y avoir une solution mais cela ne peut venir que des politiques eux-mêmes !

La région va vers son apogée, les élus ne sont en place que pour 4 ans, avant la réforme. L’année prochaine, nous votons pour les conseillers généraux… 2012 arrive vite et quelles propositions pour les présidentielles à gauche ? Un sérieux travail de proximité reste à faire, un rapprochement d’avec les électeurs… Dites-nous, allez-vous changer votre « façon » de faire ? Allez-vous vraiment vous préoccuper du quotidien de vos concitoyens ?

Le monde bouge, il est en perpétuel mouvement. Ranimer les tensions entre ethnies, religions, n’amène rien de bon. La différence est notre richesse. Et nous ne la cultivons pas.

Tous les résultats : ICI.

Bon, vous prenez des belles rascasses pêchées à Marseille de préférence, vous en faites de jolis défilés (euh, filets), tout en faisant attention de ne pas retirer la peau (quand même !). Préservez-les loin des chats, vous ne verriez plus vos beaux filets, les chats les auront vite enfilés !

A part, épluchez et émincez autant d’oignons que vous voudrez, il faudra bien cela pour pleurer. Vous aurez bien eu soin de choisir vos poivrons de tailles proportionnelles aux couleurs du mets que vous voulez préparer, mais la présence des 3 poivrons, jaune, rouge et vert, sont indispensables à l’équilibre du goût de votre plat. Au premier tour de cuisson, n’oubliez pas de mettre assez d’huile dans les engrenages (oups, j’ai oublié de vous dire d’épépiner les poivrons), euh, dans la sauteuse, ça vous évitera bien des pépins. Commencez à faire roussir les oignons pendant que vous pesez chaque couleur de poivron afin de les couper en fines lamelles et commencer ainsi l’harmonie de votre plat, tout en sachant que le jaune doit y rester absolument majoritaire.

Rajoutez les poivrons dans la sauteuse que vous ferez dorer doucement avec les oignons. A la fin de la cuisson (vous aurez soin de bien accorder votre minuteur au délai légal de cuisson sinon, il vous reste le système des boules), veillez à bien vérifier que vous ne vous êtes pas trompés dans les dosages, parfois, il y a des poivrons jaunes indésirables :

Réservez une partie de ce mélange, et prenez le reste pour le mixer, rajoutez un verre de vin blanc, de la crème fraiche, sel, poivre ainsi qu’un peu de bouillon de poisson.

Dans la sauteuse, commencez à faire cuire lentement les filets de rascasse, tout en ayant pris soin de cisailler légèrement la peau de la rascasse en son centre, afin de ne pas la déchirer pendant la cuisson.

Hum, ça commence à sentir bon, non ???

Vous présenterez cela dans un beau plat largement évasé (mais pas trop) les rascasses sur un lit de sauce aux 3 poivrons, et répartirez tout autour les poivrons non mixés.

Ne tardez surtout pas à laver la sauteuse, cause du délit qui vont régaler bien des bouches !

A servir bien chaud entre amis. (ne pas prévenir vos faux amis qui ne connaissent pas la rascasse des risques d’arrêtes) Bon appétit !

Toute ressemblance avec un fait divers serait totalement fort cuite, euh, fortuite !

Vous vouliez que je parle des régionales ? Allez donc voir les résultats sur le site de la ville de Nice…. Dont les résultats sont :

Mariani : 29.95 / Vauzelle : 23.13 / FN : 23.14 / EE : 10.28

Le discours national sur l’identité nationale a porté ses fruits dans la région… Pour aider à maintenir le FN… Une forte abstention, également… Seulement 42.29% des électeurs se sont déplacés pour aller voter.

Personnellement, le bureau de vote est juste en face de chez moi, un saut rapide, et hop, me voilà partie en ville pour assister à l’arrivée du Paris-Nice ! Quelques photos de la remise des trophées.

Avec des invités prestigieux comme Bernard Hinault et Eddy Merckx…

Puis, j’ai continué ma balade… une magnifique fontaine a retenu mon attention un certain temps, je l’avais déjà prise en photo mais… Voyez ! (désolée pour le filigrane)

Pour finalement découvrir un trésor d’architecture…

Hommage à un grand homme qui nous a quittés… Jean Ferrat… Mon dieu, que ta montagne est belle…

Une salle comble et comblée pour un meeting réussi avec Michel Vauzelle. Je tenais absolument à le voir « en vrai ». Notamment, la réforme territoriale devant changer la carte politique… Ce serait donc la dernière occasion.

Par ordre d’apparition : Anne-Julie Clary (conseillère régionale), Marc Concas (président du comité départemental de soutien de M. Vauzelle), animant tous deux le meeting, Christine Mirauchaux (conseillère régionale), Lasdilas Polski (responsable départemental MRC), Jean-Christophe Picard (responsable départemental PRG), Patrick Allemand (1er vice-président de la Région), et enfin, Michel Vauzelle.

Pour voir plus de photographies, rendez-vous sur Metro Reporter ! Ou sur Joomeo.

ça balance pas mal…

On lit un peu de tout, partout… Internet, Facebook, les journaux télévisés… Les sondages qui font jongler les chiffres dans un sens ou un autre… Toutes les attaques sont bonnes pour abattre son adversaire… En raconter les détails n’est pas franchement drôle. Il est plus intéressant de se pencher sur l’abstention. J’ai toujours dit que de ne pas voter, c’était comme si on donnait sa voix à ceux qui sauront mobiliser les « troupes », les « gens », quelle que soit la manière utilisée.

Pour, contre, c’est toujours le même débat. Regardez en face ce qu’ils ont fait, ou pas, l’autre débat. Quel débat ?

Je n’ai pas changé d’avis pour cette question-là, s’abstenir, c’est donner sa voix. Quels que soient les cas de figure, que l’on soit dégoûté par les partis politiques, que l’on se dise, « ils ne jouent que pour eux-mêmes, ils ne défendent que leur place, leur portefeuille », les personnes élues le seront, quoi que l’on veuille ou dise, c’est notre démocratie, la voix que l’on donne au peuple, à ceux qui n’ont « rien », à ceux qui ont un peu, à ceux qui possèdent beaucoup. Les clichés voudraient que l’on sanctionne la politique nationale, certes avec le choix de M. Mariani pour la région PACA, on pourrait le croire. Avec M. Vauzelle, on sait également que le changement n’y sera pas, avec deux mandats, on sait à quoi s’en tenir. On connait aussi le choix pour le second tour d’Europe Ecologie, celle de s’allier avec la gauche, même s’ils ont choisi (après une forte réussite aux européennes) de composer leur propre liste.

Je vais faire sourire… Si vous voulez vraiment faire entendre votre voix de désaccord, pourquoi ne pas voter pour une petite liste, de personnes vraiment proches du peuple, comme celle de Lutte Ouvrière ? Hors des flashes des multimédias, hors des polémiques (contrairement au NPA), Lutte Ouvrière représente des gens comme vous et moi. Cela fait un moment que j’y pense… Tout en ne comprenant pas leur peu de représentativité, en comparaison avec les revendications des « gens pauvres »…

Cela voudrait bien dire la rupture qu’il semble y avoir entre les citoyens et leurs politiciens. On n’y croit plus mais on continue d’en subir les contre-coups. Un peu normal quand on voit l’état de pauvreté qui grandit, les soucis, ils sont ailleurs… Dans le combat journalier pour recouvrer un travail, pour subvenir aux besoins de sa famille. Pour survivre. Même pas pour vivre.

La politique, on la vit tous les jours, dans le quotidien, qu’on le veuille ou pas, et si certains pourraient dire que l’on accrédite leurs agissements en votant, en ne votant pas, c’est la même chose… Je n’ose même pas dire que je fais appel à l’intelligence de nos concitoyens, peut-être ont-ils préféré la placer ailleurs, cette intelligence ! Mais bon, s’il fait beau, un petit détour par le bureau de vote, et puis, allez là où vous voulez, notre région est belle…

Ou tranquillement, après une gentille ballade, au bord de mer…

On peut soutenir plus particulièrement quelqu’un sur une liste, surtout s’il est à une position éligible. Quelqu’un que l’on connait, notamment pour son intégrité. J’aimerais bien « voir » ce qu’il en ferait, de son mandat…

Jean-Christophe Picard, PRG 06, liste de M. Vauzelle

Pas envie d’une photo « costard-cravate », comme si on mesurait le sérieux avec un costume… Coluche l’avait compris… Quelque part. J’ai trouvé ! En fait, tous les « révoltés » soutiennent les associations d’aide aux plus démunis. Et c’est bien.

Il me semble important, même si cela ne l’est pas forcément pour tout le monde de prendre une décision quant aux régionales qui se profilent. Parfois, des éléments vous aident à faire des choix… Alors, je pose mon regard sur cet horizon, entre montagne et vallée… Le fonctionnement démocratique me semble important, et, comme je l’avais déjà évoqué, ce seront désormais les personnes qui guideront mes « choix », dont certains pourront se foutre royalement. Le soutien à l’aveuglette ne m’intéresse pas, le soutien pour les idées, certes, mais quand ces idées sont réellement portées pour des réalisations concrètes et non leur auto consécration… Des idées portées par des individus dont je sais qu’ils sont sincères, un minimum, car je me demande jusqu’à quel point on peut garder son intégrité en politique. Alors, je me donne une nuit pour décider, sachant qu’une dernière démarche n’a pas été tellement démocratique et m’amènera probablement à ne pas poursuivre… langage voilé, ok, je sais… Mais désormais, je devrai m’attacher à… me détacher des contextes et des conflits…

Et ce que je ferai, je le ferai pour moi, et l’amour de ma région