Plonger l’immensité de son regard dans l’immensité bleue où se reflète l’immensité du ciel. Laisser venir les mots au delà des rêves que l’on laisse s’échapper de son subconscient… Ne plus penser, laisser aller, tout simplement, pour les choses essentielles au nourrissement de l’âme.