L’église de Saint Barthélémy n’était au début de son existence qu’une simple chapelle édifiée sur une colline portant son nom par des Bénédictins de Saint Pons. Vous pouvez suivre son histoire sur le site de NiceSaintBarthélémy, où vous apprendrez notamment qu’un beffroi fut construit en plus du clocher, et au-dessus de celui-ci fut hissé un ange… un ange qui vous donne le temps qu’il fera… Je m’en étais entichée depuis un bon moment, y retournant plusieurs fois pour bien vérifier que cet ange tournait bien. Effectivement, j’avais remarqué qu’il tournait et pointait du doigt l’horizon. S’il était plein sud-est, cela vous garantissait un temps superbe.

Mais voilà, dans la nuit du samedi au dimanche 31 octobre, un grand bruit réveilla le père Didier, qui constata avec effroi que l’ange n’était plus là… Le lendemain, on retrouva les restants de l’ange sur le toit du presbytère.

Mon ange n’est plus. Il est bien évident que l’ange doit retrouver sa place, mais il se dit aussi que le toit mériterait d’être refait…

Des photos de « mon ange déchu »….

Publicités