Category: Carnets de France


DSC09556-2

Inutile de dire que la maison continue de se délabrer…. A croire que c’est voulu. Evidemment il y a plus urgent, il y a toujours plus urgent de toutes façons, sauf le plaisir des Niçois(es)…

Cliquer sur les photos pour visualiser les albums.

Gairaut - 280717

Gairaut - 090917

Gairaut - 061017

Publicités

Pour en savoir plus sur ce joli village perché :

Cartes de France

Provence Web

Cliquer sur l’image en dessous pour voir l’album !

Florence

BERRE LES ALPES

En partant de la Baie des Fourmis, longer le sentier qui mène à St Jean Cap Ferrat, et s’émerveiller encore et encore…. Bonne balade !

Une grande société nationale de services à la personne, aide ménagère, aide aux seniors, jardinage, O2 est une société qui a déjà sa page Facebook mais mérite bien mieux que cela, un groupe dédié à ses intervenants, car au-delà de la « machine », de l’entreprise, il serait bien agréable de partager nos expériences sur le réseau social. Un espace bien à nous, car il nous est difficile de nous connaître, de partager, de communiquer, au delà des forums et des pots d’agence, et qui plus est, cela nous permettrait de communiquer au delà de nos régions, de nos villes !

Rejoignez-nous sur Facebook !

A bientôt !

En la visitant, ma région, durant mes vacances, et toujours en bus ou en train, on en apprend des choses… Certains villages vont mal, les touristes disent que c’est toujours pareil, je finissais par penser la même chose… Une petite anecdote… Je suis arrivée à Tourrettes sur Loup, et je me disais, oui, toujours ces vieilles pierres, toujours les mêmes marchés avec les « petites choses » typiques de notre région… Et puis, j’en ai sorti des photos magnifiques, j’en ai rapporté 2 très beaux chouchous, à 2 euros pièces, de bonne qualité, alors que l’on trouve plein de mauvaises qualités de chouchous dans les boutiques à la mode de nos grandes cités… J’ai acheté des fromages de brebis…

Voir les photos sur : Le tourbillon… Entre terre et mer.

J’étais arrivée dans ce village en pleine chaleur, ai visité un peu désappointée le marché, ai téléphoné à la société Envibus pour avancer mon heure de départ… Je suis allée ensuite sur un de ses flancs, à l’ombre, prendre mon déjeuner, et ai continué ma visite jusqu’à un flanc très accentué, où, prise de vertige, je me suis assise pour prendre les photos !

Puis j’ai vagabondé dans les ruelles, les pierres étaient magnifiques, les couleurs aussi…

Ce village est donc plein de charme, propre à lui, en prenant le temps… En regardant la vue…

Gourdon, par contre, me semble très touché par la crise et par le manque d’attractions, par les prix également, car les commerces de bouche sont chers, un restaurant, le « fameux » Nid d’Aigle fermé pour cause d’hygiène, à ce que j’ai appris… Y ayant déjeuné il n’y a pas si longtemps, le menu n’était pas exceptionnel, et le pain m’avait fortement déçue. C’étaient des petits pains, comme à la cantine !!! Mais, sincèrement, comment rentabiliser un tel restaurant, durant une période aussi courte ? Quelques attractions, les parfums (La Source Parfumée, devenue un peu banale, mais animée, ou les parfums Allongue où j’achète tous mes concentrés de parfum, avec un accueil charmant ou bien des huiles essentielles, des savons…), les spécialités culinaires (huiles d’olive, moutardes, confitures, miels…), le pain d’épices…

La vue, souvent embrumée c’est dommage (pollution ?), sur Nice, Cagnes sur Mer, Cannes…

J’aimerais donc donner quelques petites astuces aux touristes… Comme les visites groupées !

Pourquoi ne pas aller à Grasse le matin, et l’après-midi à Gourdon ou Saint Vallier de Thiez ?  Et le faire en deux fois ? Car, de Saint Vallier de Thiez, vous pouvez également aller jusqu’à la Siagne, et vous y baigner ! Et à Grasse approfondir votre visite des musées et parfumeries.

Quand vous allez à Tourrettes sur Loup, allez-y le matin, puis, faites un tour au Pont du Loup, vous emmènerez vos enfants à la confiserie, puis, une petite balade le long du Loup, où vous trouverez un petit endroit où vous baigner… Je n’y pas été embêtée par les moustiques !

Pour ceux qui y vont en bus, si vous venez de Nice, réservez un bus pour Le Bar Sur Loup, et descendez à pieds par la petite route (la deuxième sur la droite, juste à gauche de la Nationale), seulement 3/4 kilomètres, avec de magnifiques photos à prendre, et réservez votre retour au Pont du Loup…

Pour ceux qui n’ont pas de moyens de locomotion, la région offre vraiment tout une panacée de moyens de transports dont le bus, à un euro, avec les sociétés d’Envibus ou du Conseil Général 06, et le train avec le Pass Isabelle, à 14 euros la journée, ou 35 pour une famille (2 adultes et 2 enfants) ou 80 euros pour 3 jours.

Un petit exemple… Un jour, je suis allée le matin à Antibes, puis, à midi, à Saint Raphaël… Au retour, je me suis arrêtée à Théoule sur Mer… Où vous aurez le temps de vous baigner ou vous balader le long de la mer… De quoi apaiser une longue journée… Ah oui, à Antibes, je vous conseille la tapenade noire ou verte de marchands qui se situent tout au fond du marché, près du marchand de socca… Vraiment excellente, et pas trop salée ni trop hâchée…

Ce ne sont que quelques suggestions… Reste le Train des Merveilles (Pass Isabelle) avec les villages qui en valent vraiment le coup : Saorge (1km200 en montée après la gare) et son miel délicieux, L’Escarène, si typique, Sospel et Tende, et il vous semblera être en Italie… La Brigue et ses nombreuses chapelles…

Et si vous n’avez pas envie de bouger… Nice… La Colline du Château, son coup de canon de midi, le Parc d’Estienne d’Orves, le Parc de la Clua, Falicon, la cascade de Gairaut (prévoir pause pipi avant), le canal de Gairaut (prévoir lotion anti moustiques)… Accessoirement, la Promenade des Anglais, le Palais Lascaris,  les petits farcis, la socca… les fougassettes de la rue Droite dans le vieux Nice…

Palais Lascaris

Le sentier des douaniers, de Cap d’Ail à Monaco !!!

Que d’idées de balades… et Saint Paul de Vence que j’ai découvert cette année… Eh oui, il faut bien que je me réserve des surprises…. Menton et le petit village de Sainte Agnès au-dessus…  L’Italie toute proche….

Toutes les idées dont je vous ai fait part sont accessibles en bus ou train… Pas d’excuses !

Oups… Et les îles de Lérins ? Les calanques de la Corniche d’Or (04.94.95.17.46) ???

Non, franchement….. Et j’en oublie !!!

Notre région est belle… Il faut qu’ils survivent, ces petits villages ! Certains s’en sortent bien, d’autres moins.

Saint Paul de Vence

La ville d’Antibes

Théoule sur Mer, Saint Raphaël, Gourdon, Grasse, Tourrettes Sur Loup, Le Bar sur Loup, Le Pont du Loup (retrouvez les photos dans la galerie au dessus des photos d’Antibes, pas pratique, WordPress !!).

Un petit lien pour quelques infos : Les petits villages du 06.

Bon voyage !

D’est en ouest, profondément ancrés dans les terres ou leur âme plongeant dans la méditerrannée, les villages des Alpes-Maritimes ont un charme fou. Venir sur la Côte d’Azur sans en visiter au moins un serait un péché… La Riviera, ses côtes finement ourlées longeant une mer docile, regorge de trésors cachés. Ses rivières et torrents en font des paradis terrestres en été. Par exemple il est très agréable de pique-niquer le long de la Roya à Breil, après avoir salué ses nombreux canards et ses deux cygnes, vos pas remonteront la rivière pour trouver un havre de paix ombragé et serein.
Son charme se trouve également, notamment dans la vallée de la Bevera et de la Roya, dans ses clochers typiquement italiens dont les mosaïques épousent si bien le ciel. Ce que l’on retrouve également dans bien des villages, ce sont les fresques si typiques des maisons. Des peintures et des moulures représentant la nature ou des personnages. Alors, quand la Côte d’Azur vous amène à baisser les yeux vers ses flots bleus, le haut pays amène votre coeur à lever son regard… Dans ce plaisir simple, la vie redevient humaine et il n’est pas rare que l’on vous dise bonjour… C’est même courant.
Il est de longs chemins à découvrir, comme un parcours du pénitent… Il serait difficile de ne pas parler de ces confréries dont l’origine remonterait au VIIIème siècle, et qui se sont développées suite aux désordres politiques, à la division de l’Eglise et, aussi, comme maintes églises ont été construites par la suite, aux ravages dûs à la peste vers les XIII et XIVème siècles. Ces confréries éaient importantes, Nice en comptait notamment sept et Sospel cinq au XVIII ème siècle. On ne peut nier leur existence étant donné le nombre de chapelles par village (rien que 3 pour le petit village de Saorge !). Les plus connues sont les Pénitents Rouges, les Pénitents Blancs et les Pénitents Noirs. Ils avaient un rôle bien précis. Les Pénitents Blancs apportaient leur aide aux malades et aux déshérités, les Pénitents Noirs aux condamnés à mort, les Pénitents Rouges aux orphelins et aux pèlerins, les Pénitents Bleus avaient également une grande importance auprès des malades. L’anonymat était préservé (il en est toujours ainsi en Italie), et les confréries étaient (et sont) une alliance entre le religieux et le laïc. Elles possèdent également des statuts comme toute association. Elles seraient beaucoup moins présentes actuellement mais existent toujours néanmoins. Il m’est arrivé un jour de voir défiler devant moi, sur la Place du Palais, des Pénitents Rouges.

Sinon, les églises, les paysages de l’arrière-pays offrent des points de vue parfois inoubliables, comme Sainte-Agnès et sa vue magnifique sur Menton, La Turbie et sa vue plongeante sur Monaco, Gourdon, et sa vue sur Cannes ou Nice… Aspremont et la Plaine du Var…

Cabris :

Saint Vallier de Thiez :

Pour certains villages, cliquer sur la photo unique.

Gourdon :

Malaussène :

Aspremont :

Saint Martin Vésubie :

Saint Martin du Var :

Falicon :

Levens :

L’Escarène :

Lucéram :

Coaraze :

Contes :

Sospel :

Breil Sur Roya :

La Brigue :

Tende :

Fontan :

Saorge :

Sainte Agnès (plus haut village côtier d’Europe) :

Oubliez les églises et suivez le chemin des senteurs, des parfums, goûtez à la beauté et goûtez les spécialités du pays. Pour le miel, je fais plus confiance à la miellerie de Saorge, Gourdon, important de plus en plus son miel d’Espagne… ou de Saorge (pour le pain d’épices)…. Quand vous aurez chaud, trempez vos mains dans les nombreuse fontaines, plongez… vos bras dans les multiples lavoirs. Vous vous émerveillerez devant les manifiques cadrans solaires (dont Coaraze s’est fait une spécialité) et vous oublierez le temps, au bout du compte….

Pour vous rendre à Sospel, Breil sur Roya, L’Escarène, Fontan, Saorge (la gare se trouve à 1km200), La Brigue, Tende,le train des Merveilles vous y mènera. Voir le site de la SNCF (Cuneo Tende).

Pour vous rendre à Contes, Saint Martin Vésubie, Malaussène, Saint Martin du Var, vous pouvez prendre le bus. Voir horaires du le site du Conseil Général du 06. Pour Saint Martin du Var et Malaussène, vous avez également le Train des Pignes.

Pour vous rendre à Gourdon (de Nice), prendre le bus en direction de Grasse jusqu’à Chateauneuf (Pré du Lac). Réserver un mini bus aller retour pour Gourdon 24 heures à l’avance. Renseignements sur le site du CG06, bassin de Grasse Gréolières.

Pour vous rendre à Sainte Agnès, pendre le train ou le bus jusqu’à Menton, aller à  la gare routière (à gauche en sortant de la gare SNCF) et prendre le mini bus n°10 de la société CARF.

Sinon, servez-vous de votre GPS… Bonne route !

Petit complément d’information. Le réseau Envibus organise aussi des transports à la demande sur un secteur donné. Allez donc visiter leur site : Envibus.

NOTRE BELLE REGION

Je ne résiste pas à vous faire partager quelques belles photos de notre magnifique région, Alpes de Haute Provence, le lac de Sainte Croix, et le Var, entre Agay et Anthéor, un périple dont je me souviens pour sa chaleur… et un magnifique coup de soleil, l’eau, trop rare sur mon chemin…

SteCroix07SteCroix09SteCroix17AgayAntheor197AgayAntheor288 [640x480]AgayAntheor343AgayAntheor463

Voiles d'eau

A l’heure où le débat sur le port du voile est remis à l’ordre du jour, en dehors des écoles cette fois-ci, il me vient à réfléchir sur la femme même et la tradition millénaire qui prend ses sources dans les écritures religieuses, quelles qu’en soient les origines.

Ainsi, dans la Bible (ancien et nouveau Testament), la femme a été créée après l’homme et serait moins parfaite (pourtant, ne dit-on pas qu’un deuxième essai devrait être plus parfait ?) :

« Comme cela se fait dans toutes les Eglises des saints, que les femmes se taisent dans les assemblées : elles n’ont pas la permission de parler ; elles doivent rester soumises, comme elle dit aussi la loi. » [1 Corinthiens 14:34-35]

«  Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ.  Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef.   Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef: c’est comme si elle était rasée. Car si une femme n’est pas voilée, qu’elle se coupe aussi les cheveux. Or, s’il est honteux pour une femme d’avoir les cheveux coupés ou d’être rasée, qu’elle se voile.  L’homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu’il est l’image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l’homme. En effet, l’homme n’a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l’homme;  Et l’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l’homme.  C’est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l’autorité dont elle dépend. » [1 Corinthiens 11:3-10]

« Si une femme est enceinte et enfante un garçon, elle sera impure pendant sept jours comme au temps de la souillure de ses règles.  et pendant trente-trois jours encore elle restera à purifier son sang. Elle ne touchera à rien de consacré et n’ira pas au sanctuaire jusqu’à ce que soit achevé le temps de sa purification.  Si elle enfante une fille, elle sera impure pendant deux semaines, comme pendant ses règles, et restera de plus soixante-six jours à purifier son sang. » [Lévitique 12:2-5]

« Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme; mais elle doit demeurer dans le silence. Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite ;  et ce n’est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme qui, séduite, s’est rendue coupable de transgression. » [1 Timothée 2:11-14]

Ainsi, dans le Coran :

Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de serrer sur elles leurs voiles (XXXIII, 59)

Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants, afin que vous récoltiez le succès . (XXIV 31)

Ainsi, dans la Baghavad-Gita :

Livre I, de la Bhagavad Gita, verset : 1.40

–  « Lorsque l’impiété, ô Krishna, règne dans une famille, les femmes se corrompent, et de leur dégradation, ô descendant de Vârshni, naît une progéniture indésirable.

Livre I, de la Bhagavad Gita, verset : 1.41

–  L’accroissement du nombre de ces indésirables engendre pour la famille, et pour ceux qui en ont détruit les traditions, une vie d’enfer. Les ancêtres sont oubliés, on cesse de leur offrir les ablations d’eau et de nourriture.

Ainsi, dans le Bouddhisme :

« Les femmes peuvent détruire les purs préceptes
Elles s’écartent de l’accomplir des mérites et des honneurs
En empêchant les autres de renaître au paradis
Elles sont la source de l’enfer » (T. 11, p.543)

Ce n’est donc pas l’Islam qui semblerait poser problème en lui-même mais je dirais plutôt ce côté ostentatoire d’une « religiosité » exacerbée, qui fait penser à l’Iran, quelque part… D’un côté, nous défendons la République, et sa laïcité, ce qui fait la grandeur de la France, ce qui est censé garantir la liberté à tout le monde.  Le problème posé est complexe, puisque l’on ne peut vraiment savoir ce qu’en pensent les intéressées elles-mêmes, si elles sont « autorisées » à s’exprimer librement. Certaines femmes choisissent de se voiler, elles parlent souvent de respect, de respect des hommes pour elles-mêmes. Dans la société que nous défendons, les femmes ont gagné leur liberté par le travail, ont-elles gagné plus de respect ?  A qui la faute, ces images dégradantes  que l’on voit un peu partout, pour des publicités, ces femmes qui paient cher leur indépendance sinon leur liberté.

L’affiche de la Foire de Nice de cette année avait provoqué de vives réactions. Surtout pour la femme, alors que l’homme y est mis aussi en avant, mais d’une manière différente bien sûr.

Nous avons les extrêmes, des deux côtés, mais essayons de n’en imputer la faute qu’aux deux sexes. C’est ce que je défends toujours. Et pour cela, développer l’esprit plutôt que l’image… Pas mal pour quelqu’un qui aime les photos…

L’extrême serait de focaliser sans expliquer, sur une amplification du « phénomène » de la burqa et du nigab qui pourrait sous-tendre une islamisation grandissante face à un monde décadent ? Le fait est que le port de la burqa ou du nigab n’est pas un signe religieux mais est antérieur à l’Islam.

Je trouve personnellement pathétique de choisir ce mode vestimentaire pour réclamer ce qui leur est dû : le respect. Alors, n’est-ce pas le rôle de notre société d’offrir ce respect ? Que manque-t-il pour que ce respect s’applique dans la vie de tous les jours, et, encore une fois, où la liberté commence-t-elle, où s’arrête-t-elle ? Comme je l’ai lu sur un blog, supporterait-on de voir une croix gammée sur un T-shirt ? Mais la nature du symbole n’est-elle pas différente ? Tout comme il existe des arrêtés pour une tenue vestimentaire décente en ville (port d’un haut pour les hommes, tout autant que pour les femmes), peut-on légiférer sur une tenue « acceptable » par tout le monde ? Il en ressort toujours un « taux » de tolérance bien plus fort envers les hommes qu’envers les femmes, et, cela vient souvent des femmes elles-mêmes… (simple constatation faite dans les rues, dans le tram…). Un homme qui joue de son charme sera moins jugé qu’une femme qui sera plus facilement traitée de « pute ». N’y a-t-il pas encore un travail à effectuer et, ceci, dans le cadre de l’éducation des enfants de notre patrie ? Un travail sur la mentalité.

Je m’inquiète pour ces femmes qui portent la burqa ou le nigab, une fois la loi promulguée, les laissera-t-on sortir ? Il en restera toujours une minorité qui restera enfermée et dont on n’entendra plus parler . Comment cette loi sera-t-elle accompagnée ? La République n’est-elle pas une garantie d’un minimum de libertés, de débats (oubliez Versaille…) où chacun doit être libre de pratiquer sa religion, sa non-religion, et puis, ensuite, il n’y a pas que la religion où la spiritualité s’exprime !

La femme est l’avenir de l’homme… Mais quel est l’avenir de la femme… No ending subject… pour la femme objet…

Le président choisi...

Le président choisi...

Vous ne m’avez pas crue, hein, rassurez-moi ? Une seule réaction, et encore, sur Facebook…

Je ne suis pas une fan des sixties, ni même une ex-fan des sixties. Etant née à cette époque, cela me semblerait difficile… Ho, le jeu de mots sur la taille est bien petite…

A défaut de trouver de grands hommes politiques (ou des femmes), on peut toujours se retrouver ici :

Oui, ainsi soit jeu, ainsi soit tu, ainsi soit-il…