Category: Actus


Cristo si è fermato a Eboli… un film de Francesco Rosi, de 1979, avec, notamment Gian Maria Volontè… Histoire d’un exilé politique dans une région très pauvre du  sud de l’Italie, dans un village nommé Gagliano dans le film mais qui s’appelle en réalité Aliano…

Je voulais en parler de ce village car j’y suis allée pour de vrai, un village dans une région désolée, isolé, où les souvenirs de la dernière guerre mondiale sont fortement ancrés dans les mémoires des anciens. Pour vous dire, ils ne voulaient pas nous parler car nous étions Français…

Pour lire l’histoire, très émouvante, très forte, de ce magnifique film, aller ICI. Pour le situer en Italie, allez voir sur la carte : LA.

Et ce que vous ne verrez nulle part, des photos prises il y a près de 27 ans… Vous reconnaîtrez ces paysages si dénudés que le soleil a brûlés… Bref, une contrée que le Christ semble avoir oubliée…

Tout le temps de son séjour, il partagera la pauvreté et la misère de ce peuple, dont la richesse était l’amour et le partage…

Ainsi, je vous adresse mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2011 et n’oubliez pas que les vraies richesses sont l’amour… et la santé !

Publicités

NOEL APPROCHE…

Noël approche, la magie de cette période de l’année est souvent gâchée par son côté un peu trop commercial. Et pourtant, si on ne se laisse pas envahir, il reste quand même ces moments un peu spéciaux qui font resurgir plein de souvenirs, et nous font rêver. Ne gardons dans notre coeur que ces instants-là, et laissons-nous charmer par les couleurs et la joie. N’oublions pas que cette période est parfois plus difficile encore pour les personnes seules, malades ou en bonne santé, ainsi que pour les plus démunis. N’oubliez pas que la coutume veut qu’en période de fête, nous dressions un couvert supplémentaire à table pour l’inconnu qui passerait frapper à notre porte… Je vous souhaite à tous et toutes de bonnes fêtes de Noël.

D’abord la basilique Notre Dame.

Et les illuminations de la place Masséna…

QUELLE GAUCHE ?

Cela faisait trop longtemps que je ne ‘étais pas exprimée en politique mais là, je crois que je craque ! La France n’en peut plus, surtout après un remaniement où on nous prend une fois de plus pour des vaches à traire, des nigauds de seconde zone, où on nous balade sur des vagues identitaires afin de mieux nous diviser, sous des relents insécuritaires qui sentent le réchauffé et font plus que ressembler à du déjà vu… C’est cependant une droite qui se resserre, avec le mécontentement des centristes, qui vise à se donner une image gaulliste, c’est à pleurer de rire.

Comme le dit un internaute, un Benoît Hamon en pull et veste, un Harlem Désir habillé comme un clodo, cela ne fait pas sérieux. Bon, je le trouve un peu dur avec la tenue de Martine Aubry… Bref, on attend de voir une gauche (oups, pardon, le parti socialiste) un peu plus à la hauteur. Car le problème, c’est qu’ils restent quasiment inaudibles, et pire, ils n’arrivent pas à être pris au sérieux ! Même si, lors de l’université d’été, ils ont réussi à jouer l’unité, ils sont prêts à se tirer dans les pattes pour la bonne place !

Dans un premier temps, je camperai mes positions sur Ségolène Royal, je n’arrive pas à me persuader que Martine Aubry serait une bonne présidentiable, ni même François Hollande… Seul Dominique Strauss-Kahn représente l’alternative, sinon à gauche toute (surtout pas !!!) à Nicolas Sarkozy et serait capable de le battre à plate couture, et saurait même rallier des voix de droite… Son devoir de réserve en tant que Président du FMI l’oblige à ne pas se prononcer pour l’instant, même si, peut-être… Lire le blog « Rêver de nouveau« , pour se faire une autre idée de Strauss-Kahn, enfin, disons, pour avoir quand même une vision loin d’être utopiste… de l’homme.  Un autre bon blog politique : A tort ou à raison.

A l’heure où la pauvreté et la précarité augmentent dans notre pays, où la santé commence à être bradée, où l’échec scolaire demeure une réalité intangible, bref, où rien ne semble augmenter dans le positif sauf le portefeuille des plus nantis, il serait temps temps que la gauche (oups, pardon, le parti socialiste) réagisse, quitte à se moderniser, quitte à faire des sacrifices afin de pouvoir réaliser des unions intelligentes de divers mouvements politiques, je ne sais pas, je ne suis pas politicienne, ce qui ne veut pas dire que je sois con…

L’église de Saint Barthélémy n’était au début de son existence qu’une simple chapelle édifiée sur une colline portant son nom par des Bénédictins de Saint Pons. Vous pouvez suivre son histoire sur le site de NiceSaintBarthélémy, où vous apprendrez notamment qu’un beffroi fut construit en plus du clocher, et au-dessus de celui-ci fut hissé un ange… un ange qui vous donne le temps qu’il fera… Je m’en étais entichée depuis un bon moment, y retournant plusieurs fois pour bien vérifier que cet ange tournait bien. Effectivement, j’avais remarqué qu’il tournait et pointait du doigt l’horizon. S’il était plein sud-est, cela vous garantissait un temps superbe.

Mais voilà, dans la nuit du samedi au dimanche 31 octobre, un grand bruit réveilla le père Didier, qui constata avec effroi que l’ange n’était plus là… Le lendemain, on retrouva les restants de l’ange sur le toit du presbytère.

Mon ange n’est plus. Il est bien évident que l’ange doit retrouver sa place, mais il se dit aussi que le toit mériterait d’être refait…

Des photos de « mon ange déchu »….

MANIFESTATION DU 6 NOVEMBRE 2010

Certes, on ne pouvait douter que la mobilisation faiblirait mais elle est néanmoins là, pour marquer un mécontentement grandissant… Un remaniement du gouvernement ne changera rien à l’affaire, les pauvres resteront pauvres et les plus nantis seront toujours protégés. Je n’aurai de cesse de le répéter, la sanction doit se faire par le vote !!!

AINSI DONC…

« Ainsi donc, que celui qui pense être debout prenne garde de tomber. Les tentations auxquelles vous avez été exposés ont été à la mesure de l’homme, Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces. Avec la tentation, il vous donnera le moyen d’en sortir et la force de la supporter. » (Première Epître aux Corinthiens, X, 12-13)

Tentation d’en vouloir toujours plus ? Tentation de ne vouloir écouter, regarder ce qu’il y a autour de nous ? Le monde est en pleine mutation mais certaines choses ne changent pas. Il y aura toujours ceux qui mènent le monde et ceux, qui, malgré eux, sont amenés à le subir. La France sous le joug des mouvements sociaux, et de ceux qui dictent leurs lois. Est-ce vraiment l’âge de la retraite qui est vraiment d’actualité ou plutôt l’injustice des cotisations qui touche les gens au plus bas de l’échelle ? La moyenne d’âge s’adresse-t-elle forcément à tout le monde ? Est-ce par des calculs que l’on rendra la vie plus juste ? Des études plus longues pour mener au chômage, un système de santé qui améliore ses performances techniques et médicamenteuses mais qui restreint ses bénéficiaires… L’accès à l’information que l’on taxe avec l’augmentation de la TVA sur les FAI… Les barricades que l’on monte autour de soi, les différences que l’on montre du doigt. Une France qui se cherche…

Gauche… Droite… Quel est le réel débat ? Il se situe au delà de ces frontières, bien au-delà de ce que les simples citoyens peuvent imaginer. Certains magazines en font leur pain béni… Décidément, il est des sociétés secrètes qui portent bien mal leur nom. Qui se sont éloignées de leurs vocations premières. J’aime me situer au delà des frontières, qu’elles soient politiques, culturelles ou religieuses. Sans pour autant n’avoir ni convictions ni couleurs ni pensées ni coeur…

La vérité n’est pas ailleurs, elle est à l’intérieur de nous-mêmes. La vérité fait peut-être peur. C’est peut-être cela qui nous pousse à regarder autre part. Chez l’autre. Chez le voisin. Dans un autre pays, sur une autre planète.

La vie est trop courte pour regarder « ailleurs ». La vérité est dans mon regard, elle est dans mon coeur. Mais elle n’a aucunement plus d’importance que la tienne. Partageons nos vérités… Tu verras, nous marchons sur le même chemin ombragé…

LA VRAIE MANIFESTATION

Environ 25.000 personnes aujourd’hui à Nice pour montrer une vraie détermination et un certain rapport de forces. Mais, un peu lasse, je pensais que la vraie manifestation se ferait en 2 points : la manifestation par le vote, aux prochaines élections, mais surtout aux prochaines présidentielles, et, cela ne pourra se faire sans cela, une vraie opposition, déterminée, efficace, active, proche des revendications du peuple mais également des réalités économiques. Je ne peux m’empêcher de sourire quand certains groupes de manifestants réclament un SMIC à 1600 euros car cela n’est pas réalisable dans l’Europe qui se construit…

Alors, à quand une vraie manifestation de notre mécontentement ?

LES REGATES DE NICE

Les régates de Nice sont un événement incontournable pour les amoureux de la mer…. Prêts à embarquer ?

Avec un quartier du port toujours aussi beau…

RALLYE JEAN BEHRA A NICE

Vendredi 10 septembre se déroulait le rallye Jean Behra. Voici, au départ sur la place Masséna, quelques photographies des voitures.

« La grève, ça ne sert à rien, ils feront ce qu’ils voudront ». Voilà une phrase qui revient souvent. Certes, Nicolas Sarkozy ne reviendra pas sur l’âge minimal de la retraite reportée donc à 62 ans, âge qui peut monter jusqu’à 67 ans en Allemagne… Certes, nous vivons plus vieux mais ce que l’on oublie peut-être, c’est que les études sont généralement plus longues, les périodes de chômage également. Certes, il faut les financer, ces retraites, n’avons-nous pas assez de spécialistes compétents pour une étude approfondie du sujet ?

Les grèves, cela sert, et surtout les manifestations, car il faut savoir que ces manifestations, si on les regarde bien, sont principalement fréquentées (et organisées) par les syndicats et ce sont ces syndicats qui vont négocier avec le gouvernement (et les bataillent de chiffres entre syndicats et autorités concernant le nombre de manifestants le prouvent bien !). Les syndicats et partis politiques vont essayer d’y faire venir du monde, certes, et toutes les personnes qui y prennent part ne sont pas forcément syndiquées ou membres d’un parti politique, mais les négociations ne se feront pas entre particuliers et le gouvernement… Je pense par exemple à certains métiers pénibles comme femme de ménage ou femme de chambre, métiers somme toute assez fatigants, usants… Mais dont personne n’a parlé. Ce ne sont pas des métiers valorisés alors qu’ils sont essentiels. Quel hôtel pourrait se passer d’une femme de chambre ?§

Certes Nicolas Sarkozy a fait de PETITES concessions, qui seront proposées sous forme d’amendements et sont actuellement discutées jusqu’au 15 septembre à l’Assemblée Nationale.

Ceux qui sont rentrés avant 18 ans sur le marché du travail et ont toutes leurs années de cotisations pourront continuer à partir en retraite à 60 ans, un effort chiffré à 350 millions d’euros supplémentaires.

Une concession est également faite sur la pénibilité.

Le projet de loi prévoyait jusqu’ici que, pour tout assuré présentant un taux d’incapacité supérieur ou égal à 20%, l’âge de la retraite serait maintenu à 60 ans.

Le dispositif sera étendu aux agriculteurs et le taux d’incapacité abaissé à 10% dans certains cas. Les salariés présentant ce dernier taux devront faire appel à une commission pluridisciplinaire qui décidera ou non de leur accorder un départ à la retraite à 60 ans.

Les branches professionnelles ou les entreprises devraient en outre s’engager dans des négociations pour proposer à leurs salariés exposés à des facteurs de pénibilité un aménagement de la fin de leur carrière, avec le soutien de l’Etat.

Concessions jugées insuffisantes pour les syndicats qui appellent à un nouveau mouvement social le jeudi 23 septembre.

Qui souffre de ces grèves ? D’une part les salariés, d’autre part les entreprises. Encore que ce mardi 7 septembre, j’avais du courrier dans ma boite aux lettres, et une amie s’est rendue à sa formation (des bus circulaient).  Personnellement je pense qu’il faut continuer à manifester, pas forcément en bloquant tout, il existe maintes façons de montrer son mécontentement… J’y pense parfois : dans le bus, si tout le monde refusait de montrer son billet (ou de l’acheter, ceux ayant un abonnement se montrant solidaires en ne montrant pas leur carte de transport) , les contrôleurs arrêteraient-ils tout le monde ?  Ou comme j’ai entendu parler, une manifestation citoyenne, un dimanche ou un samedi…

La France connue pour les droits de l’homme, les Français, connus pour être des râleurs, et tout cela s’enchevêtre dans un méli mélo qui monte les uns contre les autres. N’oubliez pas non plus que si l’on ne dit rien, alors le gouvernement croira que l’on peut (enfin!) tout avaler sans broncher. Le pourquoi de ma participation à la manifestation.

Autre pendule à mettre à l’heure.

Brûler en public un exemplaire du Coran. C’est ce que prévoit de faire samedi, pour le neuvième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, le Dove World Outreach Center (Centre colombe pour aider le monde), groupe fondamentaliste chrétien basé à Gainesville, en Floride. L’initiative suscite de fermes mises en garde de par le monde. Censée glorifier le souvenir des victimes des attentats, elle tombe à un moment sensible : les musulmans célèbrent autour du 10 septembre la fin du ramadan. (cf LePoint.fr)

Je ne saurais décrire mon effroi devant un acte que je qualifie d’odieux :  brûler un livre saint, c’est s’en prendre à toute une communauté, accentuant une fois de plus la stigmatisation de la communauté musulmane, après l’affaire du port de la burka ou du niqab, et ne faisant qu’accroitre des sentiments de haine, dans une atmosphère déjà surchauffée. On ne parle, bientôt, plus que de cela ! Nous vivons dans une république laïque, et même si ce mot m’agace parfois, j’ai cependant conscience qu’elle m’offre une liberté de culte, justement. Ce qui ramène à l’autre débat, bien niçois, de la présence d’une mosquée à Nice, qui, selon moi, est indispensable, toutes les autres religions possédant leur lieu de culte, il serait injuste que les musulmans n’aient pas le leur. L’Islam des caves ne fait qu’accroitre un islam extrémiste, où, justement, le culte ne peut être « contrôlé » et reste dans l’obscurantisme, nourrissant ainsi l’ignorance de paroles vidées de l’acte de foi pur (et je pense surtout aux jeunes). On ne peut prêcher le respect que si on l’applique…

Les cons existent dans quelque ethnie que ce soit. La connerie ne connait pas de frontière, ni de couleur, ni de religion. Je vis en France, je suis française, je n’ai pas à m’excuser d’être française, je n’ai pas à insulter quelqu’un de différent de moi non plus. Nous ne devons pas oublier nos valeurs, mais il n’est pas nécessaire d’entamer une nouvelle discussion stérile sur l’identité nationale qui n’a servi qu’à attiser les haines. Beaucoup reconnaissent en l’époque actuelle une période de notre histoire bien sombre… Alors, ne nous laissons pas berner, ne nous laissons pas manipuler… Même si les temps changent, et, il est certain qu’ils ont changé (je ne peux pas m’empêcher de penser à une remarque entendue par un commerçant, remarque qui m’a surprise venant de cette personne, « drôle de vie »), il nous incombe d’aller de l’avant,mais, peut-être, de faire preuve d’un certain courage en ne suivant pas forcément le courant… Etre différent, cela ne tient pas forcément à la couleur de peau, ou la religion, ou quoi que ce soit de « flagrant »….

Vivons nos différences avec sagesse, que notre coeur batte mais qu’il ne chavire pas nos âmes !