Merci de ce regard, papa… Comme quoi, il faut cliquer, cliquer encore, et capter ce qui peut être… l’indéfinissable, ce que l’on n’ose dire en premier, et puis, puisque l’autre insiste gentiment, lui offrir ce regard…

Demain, tu aurais eu 90 ans… Une vie complexe, une vie riche, avec ses hauts et ses bas. Ses erreurs, dont une de trop, mais comme il ne faut pas vivre de regrets… Ce qui a été fait a certes transformé ma vie, lui a ajouté une longue chaîne, avec ses boulets… Ce qui est, est, on ne peut le changer, on ne peut que changer le devenir. Je suis heureuse d’avoir regardé mes photos, car j’ai retrouvé ce regard. Ce regard sincère, et non certaines de tes grimaces…

Aujourd’hui, quand je faisais une bourde et que je me traitais d’abrutie, je me souvenais ce que tu disais : « fille d’abrutie », et cela me faisait sourire… Alors, gardons ce sourire, au travers des larmes, et ce regard, ce regard, papa….

Publicités