D’est en ouest, profondément ancrés dans les terres ou leur âme plongeant dans la méditerrannée, les villages des Alpes-Maritimes ont un charme fou. Venir sur la Côte d’Azur sans en visiter au moins un serait un péché… La Riviera, ses côtes finement ourlées longeant une mer docile, regorge de trésors cachés. Ses rivières et torrents en font des paradis terrestres en été. Par exemple il est très agréable de pique-niquer le long de la Roya à Breil, après avoir salué ses nombreux canards et ses deux cygnes, vos pas remonteront la rivière pour trouver un havre de paix ombragé et serein.
Son charme se trouve également, notamment dans la vallée de la Bevera et de la Roya, dans ses clochers typiquement italiens dont les mosaïques épousent si bien le ciel. Ce que l’on retrouve également dans bien des villages, ce sont les fresques si typiques des maisons. Des peintures et des moulures représentant la nature ou des personnages. Alors, quand la Côte d’Azur vous amène à baisser les yeux vers ses flots bleus, le haut pays amène votre coeur à lever son regard… Dans ce plaisir simple, la vie redevient humaine et il n’est pas rare que l’on vous dise bonjour… C’est même courant.
Il est de longs chemins à découvrir, comme un parcours du pénitent… Il serait difficile de ne pas parler de ces confréries dont l’origine remonterait au VIIIème siècle, et qui se sont développées suite aux désordres politiques, à la division de l’Eglise et, aussi, comme maintes églises ont été construites par la suite, aux ravages dûs à la peste vers les XIII et XIVème siècles. Ces confréries éaient importantes, Nice en comptait notamment sept et Sospel cinq au XVIII ème siècle. On ne peut nier leur existence étant donné le nombre de chapelles par village (rien que 3 pour le petit village de Saorge !). Les plus connues sont les Pénitents Rouges, les Pénitents Blancs et les Pénitents Noirs. Ils avaient un rôle bien précis. Les Pénitents Blancs apportaient leur aide aux malades et aux déshérités, les Pénitents Noirs aux condamnés à mort, les Pénitents Rouges aux orphelins et aux pèlerins, les Pénitents Bleus avaient également une grande importance auprès des malades. L’anonymat était préservé (il en est toujours ainsi en Italie), et les confréries étaient (et sont) une alliance entre le religieux et le laïc. Elles possèdent également des statuts comme toute association. Elles seraient beaucoup moins présentes actuellement mais existent toujours néanmoins. Il m’est arrivé un jour de voir défiler devant moi, sur la Place du Palais, des Pénitents Rouges.

Sinon, les églises, les paysages de l’arrière-pays offrent des points de vue parfois inoubliables, comme Sainte-Agnès et sa vue magnifique sur Menton, La Turbie et sa vue plongeante sur Monaco, Gourdon, et sa vue sur Cannes ou Nice… Aspremont et la Plaine du Var…

Cabris :

Saint Vallier de Thiez :

Pour certains villages, cliquer sur la photo unique.

Gourdon :

Malaussène :

Aspremont :

Saint Martin Vésubie :

Saint Martin du Var :

Falicon :

Levens :

L’Escarène :

Lucéram :

Coaraze :

Contes :

Sospel :

Breil Sur Roya :

La Brigue :

Tende :

Fontan :

Saorge :

Sainte Agnès (plus haut village côtier d’Europe) :

Oubliez les églises et suivez le chemin des senteurs, des parfums, goûtez à la beauté et goûtez les spécialités du pays. Pour le miel, je fais plus confiance à la miellerie de Saorge, Gourdon, important de plus en plus son miel d’Espagne… ou de Saorge (pour le pain d’épices)…. Quand vous aurez chaud, trempez vos mains dans les nombreuse fontaines, plongez… vos bras dans les multiples lavoirs. Vous vous émerveillerez devant les manifiques cadrans solaires (dont Coaraze s’est fait une spécialité) et vous oublierez le temps, au bout du compte….

Pour vous rendre à Sospel, Breil sur Roya, L’Escarène, Fontan, Saorge (la gare se trouve à 1km200), La Brigue, Tende,le train des Merveilles vous y mènera. Voir le site de la SNCF (Cuneo Tende).

Pour vous rendre à Contes, Saint Martin Vésubie, Malaussène, Saint Martin du Var, vous pouvez prendre le bus. Voir horaires du le site du Conseil Général du 06. Pour Saint Martin du Var et Malaussène, vous avez également le Train des Pignes.

Pour vous rendre à Gourdon (de Nice), prendre le bus en direction de Grasse jusqu’à Chateauneuf (Pré du Lac). Réserver un mini bus aller retour pour Gourdon 24 heures à l’avance. Renseignements sur le site du CG06, bassin de Grasse Gréolières.

Pour vous rendre à Sainte Agnès, pendre le train ou le bus jusqu’à Menton, aller à  la gare routière (à gauche en sortant de la gare SNCF) et prendre le mini bus n°10 de la société CARF.

Sinon, servez-vous de votre GPS… Bonne route !

Petit complément d’information. Le réseau Envibus organise aussi des transports à la demande sur un secteur donné. Allez donc visiter leur site : Envibus.

Publicités