Archive for mai, 2010


SAINT THOMAS (2)

1 Jésus a dit à ses disciples :
2 Comparez-moi,
3 dites-moi à qui je ressemble,
4 Simon Pierre lui dit :
5 Tu ressembles à un ange juste.
6 Matthieu lui dit :
7 tu ressembles à un philosophe sage.
8 Thomas lui dit :
9 Maître, ma bouche n’acceptera absolument pas
10 que je dise à qui tu ressembles.
11 Jésus dit :
12 Je ne suis pas ton Maître,
13 car tu as bu,
14 tu t’es enivré à la source bouillonnante
15 que moi, j’ai mesurée.
16 Et il le prit,
17 il se retira, il lui dit trois mots.
18 Or, quand Thomas revint cers ses compagnons,
19 ceux-ci l’interrogèrent :
20 Que t’a dit Jésus ?
21 Thomas leur dit :
22 Si je vous disais une des paroles qu’il m’a dites,
23 vous prendriez des pierres,
24 vous les jetteriez contre moi ;
25 et le feu sortirait des pierres
26 et elles vous brûleraient.

Livre de l’Evangile Saint Thomas, Evangile selon Jésus, Loggion 13.

Publicités

INTUITION

Souvent on se laisse envahir par des modes de pensée qu’essaie de nous imposer la société, comme la réflexion, le sens pragmatique, rationnel…  Certains ne sont pas inutiles, mais nous finissons par oublier une chose essentielle, notre intuition. Au nom du bon sens, de la bonne pensée… Eh bien, il s’avère fort révélateur de laisser parler son intuition, surtout quand certaines choses ont déjà été dites, et qu’il n’arrive que des suites, somme toute assez… logiques !!! Or, dans ce monde de plus en plus aseptisé, nous ne nous écoutons plus assez, peut-être parfois pour être acceptés, à n’importe quel prix, et, par dessus tout, au prix de ne plus être soi-même !

Il est également une suite tout aussi logique des événements, une part de notre passé, nos origines, qui font que la route enfin semble se dessiner. Pour cela, il faut se connaître, s’accepter, se faire confiance. Ce n’est pas forcément simple ni facile au départ… Mais cela défait bien des noeuds de notre existence !

TOUT ET RIEN…

Juste pour le plaisir des yeux.

 » L’attachement à la matière engendre une passion contre nature. Le trouble naît alors dans tout le corps; c’est pourquoi je vous dis : «Soyez en harmonie…» Si vous êtes déréglés, inspirez-vous des représentations de votre vraie nature. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. « 

Après avoir dit cela, le Bienheureux les salua tous en disant :  » Paix à vous, que ma Paix naisse et s’accomplisse en vous ! Veillez à ce que personne ne vous égare en disant : «Le voici, Le voilà.» Car c’est à l’intérieur de vous qu’est le Fils de l’Homme; allez à Lui: ceux qui Le cherchent Le trouvent En marche ! Annoncez l’Évangile du Royaume. « 

CIEL DE JAUME

Jaume Plensa, artiste espagnol né en 1955, lire la suite sur ce site pour en savoir plus… Ce billet n’en est pas le thème.

Beaucoup de Niçois(es) ne les aiment pas, certains disent que cela ne fait pas l’identité de Nice. Certes, ce ne sont de célèbres figures niçoises… Mais moi, en tant que photographe, je les aime, que ce soit le jour, dans leur transparence face au ciel, ou plus gris contre les murs de notre belle place Masséna.  Que ce soit la nuit, quand ils changent incessamment de couleurs, et surtout, surtout, la nuit, quand il pleut et qu’il y a du vent !

Alors, plutôt que de jouer au plus beau coq (poule ?) nissart, je préfère me la jouer internationale, d’où mon choix de photo pour mon groupe sur Facebook, que je vous invite à rejoindre, J’ai Nice dans la peau! Une place Masséna comme un vase, avez les gens « en bas » et tournée vers le ciel…

Si les mouettes aiment à s’y poser, il est cependant moins esthétique d’y voir leurs déjections…

Une place presque parfaite. Elle ne le sera que quand les arbres auront un peu poussé….

SAINT THOMAS (1)

1 Jésus a dit :
2 Si ceux qui vous guident vous disent :
3 voici, le Royaume est dans le ciel,
4 alors les oiseaux du ciel vous devanceront ;
5 s’ils vous disent qu’il est dans la mer,
6 alors les poissons vous devanceront.
7 Mais le Royaume, il est le dedans
8 et il est le dehors de vous.
9 Quand vous vous serez connu,
10 alors vous serez connu
11 et vous saurez que c’est vous
12 les fils du Père Vivant.
13 Mais s’il vous arrive de ne pas vous connaître,
14 alors vous êtes dans la pauvreté,
15 et c’est vous la pauvreté.

Livre de l’Evangile Saint Thomas, Evangile selon Jésus, Loggion 3.

NOUVEL AIR…

La vie, la vraie, est souvent hors des sentiers battus. Elle n’est pas figée comme cette statue. Même si comme une partie de celle-ci, elle a un socle fixe, l’essentiel se trouve dans l’être et le devenir. Nous avons tous un passé, plusieurs même, un, celui de nos parents proches, et un plus dissimulé, qui se niche dans le passé d’ancêtres que nous n’avons pas connus, avec ses mystères, ses causes et ses effets, dont nous ignorons souvent l’existence mais qui tisse un morceau de notre toile. Les préjugés et acquis, on a du mal à leur faire la peau. Souvent, on se débat avec des idées que nous croyons nôtres mais ne le sont pas vraiment. Puis, viennent se greffer de vagues fantômes de notre propre existence, avec lesquels nous nous débattons encore une fois. Les épreuves vécues par le passé, que nous répétons à l’infini, car elles sont le seul schéma de vie que nous connaissons. Et puis, celles que l’on vous inflige, comme une immense gifle. Certaines, bien ciblées. Alors, les vieux fantômes renaissent, resurgissent d’entre les décombres d’une vie déjà lourdement chargée. Mais tout cela n’arrive pas par le fait du hasard. Tout est écrit. Peut-être que cela rassure, peut-être que cela soulage de penser cela. Nous avons pourtant en mains tout ce qu’il « faut » pour y parer, pour dévier le soc, et le sillon ainsi dévié nous donnera peut-être plus de satisfactions… Il est, dans tous les cas de figure, inutile de se lourder de pesantes charges… C’est ainsi que la curiosité doit me pousser plus en avant, dans ce qu’il est déjà écrit, vers des voies certes incertaines mais probablement plus propices à mon épanouissement. Il n’est surement pas dans une bergerie ! Tout ce qui fait mon passé inscrit mon avenir : un esprit curieux, avide et indépendant. Rien ne peut stopper sa route puisque la mort ne l’effraie pas, qu’aillent au diable ceux qui pensent pouvoir lui faire barrage !

Si tel est mon destin, Inchallah !

MANIPULATION MENTALE

La manipulation mentale est un moyen de prendre contrôle de l’autre. Elle se présente sous différentes formes, sous différents niveaux, avec des objectifs différents à court ou plus long terme. Elle vise notamment à faire faire à une personne ce que l’on désire. Essentiellement, on parle de manipulation mentale lorsqu’un individu ou qu’un groupe d’individus exerce une tentative de prise de contrôle de l’esprit et du comportement d’une personne ou d’un groupe, en usant de techniques dites de persuasion ou de « suggestion mentale », en cherchant ou non à contourner les capacités critiques et/ou d’auto-critique de la personne, c’est-à-dire sa capacité à juger ou à refuser des informations ou des injonctions.

Si une loi a été ébauchée pour la notion de délit de manipulation mentale, dans le cadre des sectes principalement, elle s’avère insuffisante mais ce sujet est délicat car il touche souvent à l’impalpable…

[Les députés ont en effet estimé que la seule infraction qui peut aujourd’hui s’en rapprocher, le délit d’abus de faiblesse, était par trop limitée. Il ne s’applique en effet que dans les cas de personnes particulièrement vulnérables, comme les enfants ou les personnes âgées. Les poursuites engagées pour abus de faiblesse commis sur des adultes se sont ainsi
souvent soldées par un classement sans suite, faute d’avoir pu démontrer que les adeptes, la plupart majeurs et « volontaires », étaient en position de vulnérabilité.

Les députés ont donc défini la « manipulation mentale » comme le fait, « au sein d’un groupement qui poursuit des activités ayant pour but ou pour effet de créer ou d’exploiter la dépendance psychologique ou psychique des personnes qui participent à ces activités, d’exercer sur l’une d’entre elles des pressions graves et réitérées ou d’utiliser des techniques propres à altérer son jugement afin de la conduire, contre son gré ou non, à un acte ou une abstention qui lui est gravement préjudiciable ». Ce nouveau délit sera puni de trois ans d’emprisonnement et de 300 000 francs d’amende. Il pourrait toutefois s’avérer d’utilisation délicate : dans leur proposition de loi, les députés se gardent en effet bien d’expliquer ce qu’ils entendent par « dépendance psychologique ou psychique » ou « techniques propres à altérer le jugement » d’autrui.] cf Antisectes.net.

La manipulation mentale, il faut le savoir, ne concerne pas uniquement les sectes, il peut concerner une famille, quand il est question d’argent ou de pouvoir… Il peut concerner la vie de n’importe quel citoyen, et l’hypnose peut être utilisée dans ce cadre. L’hypnose, ce n’est pas forcément une méthode utilisée par un thérapeute qui serait face à vous, comme l’hypnose Ericksonienne, l’hypnose suggestive n’est pas forcément utilisée pour vous aider à affronter certaines situations angoissantes, certaines phobies. Ce n’est pas forcément « Vous sentez vos paupières s’alourdir… ». Elle peut être beaucoup plus insidieuse, plus discrète et même, à votre insu… Elle est d’autant plus aisée si elle est faite par une personne du sexe opposé, si vous êtes émotif… Il suffit de bien connaitre votre environnement, votre passé, vos désirs… Elle peut se faire à distance… Par tchat, pour créer un environnement propice, puis, par téléphone. On peut créer une atmosphère propice à un état hypnotique, par exemple, saviez-vous que l’on peut avec une simple climatisation, en la réglant sur un niveau défini, avec un bruit qui lui est particulier, créer un état hypnotique d’une assemblée ? Tout le monde ne sera pas propice à une telle ambiance. Il est des sujets plus sensibles que d’autres. J’ai connu un thérapeute qui modulait la musique de relaxation sur une certaine fréquence (assez haute) et pensait créer ainsi un état hypnotique latent, et c’est ainsi que j’ai entendu certains mots, pour lesquels je n’ai pas réagi, par prudence, mais qui eux, étaient très explicites !

Ainsi, une simple relation qui pourrait sembler banale peut s’avérer extrêmement dangereuse. Sans le savoir, on peut vous suggérer de faire des choses que vous ne feriez pas si on vous le demandait en face. Ces techniques ne sont pas connues du grand public, tout comme il me semble que l’on parle beaucoup moins d’hypnose aujourd’hui. Il existe un livre parlant de ces techniques secrètes d’hypnose, et, je peux l’attester, elles existent bel et bien. C’est là que le droit français comporte des lacunes, mais le sujet est tellement délicat que, je l’avoue moi-même, il est difficile de légiférer car le droit exige des preuves concrètes. L’historique de tchats n’est pas suffisant, l’écoute téléphonique pourrait peut-être y apporter quelques crédits, mais, il faudrait le prévoir à l’avance !

La suggestion post-hypnotique déclenche un processus qui amènera la personne à mettre en actes ce qui a été suggéré. Cela peut peut se faire par le biais d’un mot-clé ou d’une action-clé. Il est évident que la personne ne se souviendra pas de l’hypnose puisque celle-ci s’est faite à son insu, ni même de l’acte suggéré lui-même. Seule une volonté farouche (si l’acte demandé est visible), par le biais d’une séance d’auto-hypnose ou par le rêve, peut faire remonter à la surface quelques traces de cet acte, ou d’un quelconque indice menant au fait que l’on suppose avoir été hypnotisé… Cependant, il faut savoir que d’avoir recouvré une partie de sa mémoire n’est pas sans danger. Des troubles psychologiques peuvent s’ensuivre, surtout si la personne à l’origine de l’acte sait que cette personne s’est rendue compte de ce qu’il lui est arrivé et si l’acte demandé était traumatisant pour la victime. Alors, un autre travail peut s’effectuer, par le biais d’une autre personne, bien sûr, pour tenter de fragiliser encore plus la victime, de l’isoler… Autre technique intéressante à souligner : la pensée positive ! Saviez-vous que notre cerveau n’enregistre que le positif ? Ainsi, une formule négative ne sera pas enregistrée par notre cerveau ! Un exemple bien clair et précis : « tu n’es pas seule », seriné pendant de longues semaines… Le cerveau enregistrera seulement l’expression : « tu es seule » !!!

Un thème qui mériterait à être développé plus en avant, mais, sachez qu’Internet n’est pas sans danger. Déjà que la vie en elle-même ne l’est pas…