Bon, vous prenez des belles rascasses pêchées à Marseille de préférence, vous en faites de jolis défilés (euh, filets), tout en faisant attention de ne pas retirer la peau (quand même !). Préservez-les loin des chats, vous ne verriez plus vos beaux filets, les chats les auront vite enfilés !

A part, épluchez et émincez autant d’oignons que vous voudrez, il faudra bien cela pour pleurer. Vous aurez bien eu soin de choisir vos poivrons de tailles proportionnelles aux couleurs du mets que vous voulez préparer, mais la présence des 3 poivrons, jaune, rouge et vert, sont indispensables à l’équilibre du goût de votre plat. Au premier tour de cuisson, n’oubliez pas de mettre assez d’huile dans les engrenages (oups, j’ai oublié de vous dire d’épépiner les poivrons), euh, dans la sauteuse, ça vous évitera bien des pépins. Commencez à faire roussir les oignons pendant que vous pesez chaque couleur de poivron afin de les couper en fines lamelles et commencer ainsi l’harmonie de votre plat, tout en sachant que le jaune doit y rester absolument majoritaire.

Rajoutez les poivrons dans la sauteuse que vous ferez dorer doucement avec les oignons. A la fin de la cuisson (vous aurez soin de bien accorder votre minuteur au délai légal de cuisson sinon, il vous reste le système des boules), veillez à bien vérifier que vous ne vous êtes pas trompés dans les dosages, parfois, il y a des poivrons jaunes indésirables :

Réservez une partie de ce mélange, et prenez le reste pour le mixer, rajoutez un verre de vin blanc, de la crème fraiche, sel, poivre ainsi qu’un peu de bouillon de poisson.

Dans la sauteuse, commencez à faire cuire lentement les filets de rascasse, tout en ayant pris soin de cisailler légèrement la peau de la rascasse en son centre, afin de ne pas la déchirer pendant la cuisson.

Hum, ça commence à sentir bon, non ???

Vous présenterez cela dans un beau plat largement évasé (mais pas trop) les rascasses sur un lit de sauce aux 3 poivrons, et répartirez tout autour les poivrons non mixés.

Ne tardez surtout pas à laver la sauteuse, cause du délit qui vont régaler bien des bouches !

A servir bien chaud entre amis. (ne pas prévenir vos faux amis qui ne connaissent pas la rascasse des risques d’arrêtes) Bon appétit !

Toute ressemblance avec un fait divers serait totalement fort cuite, euh, fortuite !