Archive for mars, 2010


LE PRINTEMPS…

Le printemps et les beaux jours qui approchent lentement, doucement, les oiseaux qui chantent, les gens du sud qui sont en attente des beaux jours… Une ville en travaux, de partout, tout est à construire, notamment les logements sociaux qui ne seront toujours pas assez nombreux, des espaces verts à préserver, et cela grâce à de nombreux parcs, comme des « poumons verts » ont été sauvegardés, tels le Parc de la Clua, le Parc d’Estienne d’Orves, d’autres seront créés comme un parc de 13 hectares aux Arboras ou sur les rives du Var. Le PLU tiendra-t-il toutes ses promesses ?

Le théâtre de Nice, le port, la place Garibaldi, les lignes du tramway, le Grand Stade, … la liste est trop longue… L’hôpital Pasteur !!!

En attendant, c’est le printemps…

Mon canton, le 5ème de Nice, il est beau et regorge de merveilles d’architecture !!!

Et ce n’est qu’une infime partie !

REGIONALES 2010

Faudra bien que j’arrive à en dire quelque chose, de ces régionales 2010… Une vague rose en France, mise à part l’Alsace qui reste à droite, la Guyane et la Réunion qui passent à droite, et une surprise comme la Corse qui passe à gauche avec Paul Giacobbi, du Parti Radical de Gauche mais les nationalistes qui talonnent la droite… Une belle victoire en Bretagne avec près de 50.27% et sans Europe Ecologie ! Une belle victoire de Ségolène Royal avec 60.61%… A souligner, quand même… Même si cela va donner des boutons à certains, et cela dans la perspective de 2012…

Une meilleure participation (environ + 5%), même moi, j’y suis allée un peu plus tôt (mais à reculons)… Mais toujours moins qu’en 2004.

La région PACA reste sans surprise à gauche, mais Michel Vauzelle perd quand même un point (et un siège) alors que les autres régions voient une embellie. C’est surtout le FN qui reprend son flambeau, gagnant 1.87 points et 2 sièges. Dans les Alpes-Maritimes, les 2 listes (Mariani-Vauzelle) se talonnent, mais avec des chiffres en baisse, le FN gagnant près de 3 points.

A Nice, à peu près le même topo qu’en 2004, Vauzelle l’emportant de 3 points (mais avec des votants en moins, que ce soit pour la gauche ou pour la droite), et un FN qui gagne près de 3 points… Pas de quoi pavoiser, pas de quoi se réjouir quand on voit l’extrémisme l’emporter… Au bout du compte.

Trop d’insécurité ? Dites-moi où. (les trains, peut-être) Trop d’immigrés ? Certes, allez vous balader sur le boulevard Gambetta une fin d’après-midi… Et alors ? Trop de vieux ? On va finir par le croire puisque que Christian Estrosi a décidé de faire fermer les épiceries à partir de 23 heures. Il faut dire que le débat sur l’identité nationale a bien fonctionné… Et dérapé… Il existe plutôt un sérieux désamour des Français et de la politique… L’impression que les hommes politiques ne protègent que leur propre statut. Une France qui s’embourbe dans la crise économique, l’emploi qui ne redémarre pas, bien au contraire, tout qui devient plus cher, bientôt n’arriveront à voter que les membres d’un parti !

Et pourtant, il doit bien y avoir une solution mais cela ne peut venir que des politiques eux-mêmes !

La région va vers son apogée, les élus ne sont en place que pour 4 ans, avant la réforme. L’année prochaine, nous votons pour les conseillers généraux… 2012 arrive vite et quelles propositions pour les présidentielles à gauche ? Un sérieux travail de proximité reste à faire, un rapprochement d’avec les électeurs… Dites-nous, allez-vous changer votre « façon » de faire ? Allez-vous vraiment vous préoccuper du quotidien de vos concitoyens ?

Le monde bouge, il est en perpétuel mouvement. Ranimer les tensions entre ethnies, religions, n’amène rien de bon. La différence est notre richesse. Et nous ne la cultivons pas.

Tous les résultats : ICI.

I HAD A DREAM…

Ayant subi une petite intervention à l’hôpital de l’Archet, je ne vais pas me plaindre, ce n’était pas bien grave, je me devais quand même de souligner la qualité de l’accompagnement qui m’a été fait juste avant l’opération. Bien sûr, je n’avais eu de cesse de répéter que je n’avais jamais subi d’opération, et donc d’anesthésie générale (mis à part les amygdales, à 5 ans, dixit mon frère), et appréhendais bien naturellement d’être endormie totalement… Alors, on a bien pris soin de me dire comment aller jusqu’à la salle d’opération (mentalement), de rêver de choses agréables, et de me concentrer sur ma respiration. Ce que j’ai donc fait, poussant mon esprit vers des lieux qui me sont chers… Contrôlant ma respiration. Ainsi, je partis pour un voyage si agréable qu’au réveil, je me suis mise à pleurer. On me demanda pourquoi et je répondis : « Mon rêve était trop beau ! ». Et je l’avoue, j’ai du mal à m’en défaire !!! Même si je n’en garde pas de souvenir précis, sauf une impression d’immense bien être, de bonheur, il pourrait ressembler à la photographie de cette rade… Ce n’est pas forcément un rêve irréalisable. Il m’amène sur un chemin que je voudrais emprunter depuis longtemps… Alors, peut-être, dimanche, j’emprunterai un début de chemin…

Je dois dire qu’après les évènements qui se sont déroulés dans cette campagne des régionales (même si je ne prends plus aucun parti ou action lors de ces campagnes), je suis assez dégoutée, déçue, notamment par une phrase prononcée par Michel Vauzelle lors de son dernier meeting à Nice. Cela touche à un sujet (indirectement) qui m’est cher. Ensuite, le système des fusions est certes complexe… Mais quitte à mettre des candidats d’autres départements sur une liste des Alpes-Maritimes donne une légère idée de comment notre département sera représenté. Tout en supposant ce que l’on peut ressentir quand on a milité intensivement pendant 2 mois, se voir retiré de la liste (en position éligible), n’est pas chose agréable, bien moins encore, même si l’on fait fi de sentiments, après un accord signé entre les instances nationales du Parti Socialiste et du Parti Radical de Gauche. Lire le blog de la personne concernée, Jean-Christophe Picard.

Regarder les 3 interventions (puisque M. Vauzelle a refusé le débat) sur France 3. Rien de mieux pour se faire une idée… Aller voter reste un devoir mais est également un droit dont ne disposent pas tous les pays.

Bon je retourne à mon rêve….

Bon, vous prenez des belles rascasses pêchées à Marseille de préférence, vous en faites de jolis défilés (euh, filets), tout en faisant attention de ne pas retirer la peau (quand même !). Préservez-les loin des chats, vous ne verriez plus vos beaux filets, les chats les auront vite enfilés !

A part, épluchez et émincez autant d’oignons que vous voudrez, il faudra bien cela pour pleurer. Vous aurez bien eu soin de choisir vos poivrons de tailles proportionnelles aux couleurs du mets que vous voulez préparer, mais la présence des 3 poivrons, jaune, rouge et vert, sont indispensables à l’équilibre du goût de votre plat. Au premier tour de cuisson, n’oubliez pas de mettre assez d’huile dans les engrenages (oups, j’ai oublié de vous dire d’épépiner les poivrons), euh, dans la sauteuse, ça vous évitera bien des pépins. Commencez à faire roussir les oignons pendant que vous pesez chaque couleur de poivron afin de les couper en fines lamelles et commencer ainsi l’harmonie de votre plat, tout en sachant que le jaune doit y rester absolument majoritaire.

Rajoutez les poivrons dans la sauteuse que vous ferez dorer doucement avec les oignons. A la fin de la cuisson (vous aurez soin de bien accorder votre minuteur au délai légal de cuisson sinon, il vous reste le système des boules), veillez à bien vérifier que vous ne vous êtes pas trompés dans les dosages, parfois, il y a des poivrons jaunes indésirables :

Réservez une partie de ce mélange, et prenez le reste pour le mixer, rajoutez un verre de vin blanc, de la crème fraiche, sel, poivre ainsi qu’un peu de bouillon de poisson.

Dans la sauteuse, commencez à faire cuire lentement les filets de rascasse, tout en ayant pris soin de cisailler légèrement la peau de la rascasse en son centre, afin de ne pas la déchirer pendant la cuisson.

Hum, ça commence à sentir bon, non ???

Vous présenterez cela dans un beau plat largement évasé (mais pas trop) les rascasses sur un lit de sauce aux 3 poivrons, et répartirez tout autour les poivrons non mixés.

Ne tardez surtout pas à laver la sauteuse, cause du délit qui vont régaler bien des bouches !

A servir bien chaud entre amis. (ne pas prévenir vos faux amis qui ne connaissent pas la rascasse des risques d’arrêtes) Bon appétit !

Toute ressemblance avec un fait divers serait totalement fort cuite, euh, fortuite !

Vous vouliez que je parle des régionales ? Allez donc voir les résultats sur le site de la ville de Nice…. Dont les résultats sont :

Mariani : 29.95 / Vauzelle : 23.13 / FN : 23.14 / EE : 10.28

Le discours national sur l’identité nationale a porté ses fruits dans la région… Pour aider à maintenir le FN… Une forte abstention, également… Seulement 42.29% des électeurs se sont déplacés pour aller voter.

Personnellement, le bureau de vote est juste en face de chez moi, un saut rapide, et hop, me voilà partie en ville pour assister à l’arrivée du Paris-Nice ! Quelques photos de la remise des trophées.

Avec des invités prestigieux comme Bernard Hinault et Eddy Merckx…

Puis, j’ai continué ma balade… une magnifique fontaine a retenu mon attention un certain temps, je l’avais déjà prise en photo mais… Voyez ! (désolée pour le filigrane)

Pour finalement découvrir un trésor d’architecture…

Hommage à un grand homme qui nous a quittés… Jean Ferrat… Mon dieu, que ta montagne est belle…

RAUL PAZ

Un petit cubain français bien sympathique… Un concert au théâtre de Nice gagné sur France 3 (merci France 3 de penser aux chômeurs), dans une ambiance bon enfant, décontractée, s’échauffant au fil et à mesure des rythmes cubains bien enchainés par Raul Paz, que je vous invite à découvrir plus amplement sur son site, cela en vaut le détour.

Quand on pleure des larmes de sang, c’est que l’âme est meurtrie… La ronde infernale de la guerre, de la misère, de la lutte des égo, de l’accaparation des richesses, qu’elles soient réelles ou plus virtuelles, la torture, les génocides, rien ne semble les arrêter… Tout semble se répéter sans cesse et apporte à l’âme ce questionnement : qu’y puis-je ?

Il reste alors à continuer de transformer ce moi intérieur et à ne choisir qu’une seule route, la sienne. Car c’est en changeant sa voie (en la trouvant) qu’on ne peut apporter ces réponses. Ce n’est ni à gauche, ni à droite de soi que se trouve la réponse. C’est en soi. Pas de faux compromis. Ce n’est pas en remplissant sa vie de rituels et de codes que l’on aura les vraies réponses aux questions que l’on se pose sur l’indicible essentiel : qui suis-je dans cet immense univers et quelle est ma part dans ses rouages ? Cela peut aider certains à les trouver tout comme ils peuvent se retrouver noyés par ceux-ci… Je n’ai pas trouvé de réponse dans quelque religion que ce soit, je me nourris de leurs essences.

Reste à en produire l’essentiel…

Une main sous le menton… et l’autre sur le bouton… C’et parti pour la visite d’une ville superbe, à 1 kilomètre à peine de l’Italie, et ça s’entend…

A visiter absolument ! Le site de Menton, l’office de tourisme de Menton. Une ville réputée pour être principalement du « troisième âge », à cause de la douceur de son climat (à éviter quand on a des rhumatismes car humide), mais où il fait bon vivre quel que soit l’âge. La mer, les montagnes, l’Italie toute proche, en font une destination de rêve, loin du tumulte d’une plus grande ville comme Nice. Et si vous voulez encore plus rêver, n’hésitez pas à visiter le petit village de Sainte-Agnès. A visiter sur mon ancien blog

Une salle comble et comblée pour un meeting réussi avec Michel Vauzelle. Je tenais absolument à le voir « en vrai ». Notamment, la réforme territoriale devant changer la carte politique… Ce serait donc la dernière occasion.

Par ordre d’apparition : Anne-Julie Clary (conseillère régionale), Marc Concas (président du comité départemental de soutien de M. Vauzelle), animant tous deux le meeting, Christine Mirauchaux (conseillère régionale), Lasdilas Polski (responsable départemental MRC), Jean-Christophe Picard (responsable départemental PRG), Patrick Allemand (1er vice-président de la Région), et enfin, Michel Vauzelle.

Pour voir plus de photographies, rendez-vous sur Metro Reporter ! Ou sur Joomeo.