ça balance pas mal…

On lit un peu de tout, partout… Internet, Facebook, les journaux télévisés… Les sondages qui font jongler les chiffres dans un sens ou un autre… Toutes les attaques sont bonnes pour abattre son adversaire… En raconter les détails n’est pas franchement drôle. Il est plus intéressant de se pencher sur l’abstention. J’ai toujours dit que de ne pas voter, c’était comme si on donnait sa voix à ceux qui sauront mobiliser les « troupes », les « gens », quelle que soit la manière utilisée.

Pour, contre, c’est toujours le même débat. Regardez en face ce qu’ils ont fait, ou pas, l’autre débat. Quel débat ?

Je n’ai pas changé d’avis pour cette question-là, s’abstenir, c’est donner sa voix. Quels que soient les cas de figure, que l’on soit dégoûté par les partis politiques, que l’on se dise, « ils ne jouent que pour eux-mêmes, ils ne défendent que leur place, leur portefeuille », les personnes élues le seront, quoi que l’on veuille ou dise, c’est notre démocratie, la voix que l’on donne au peuple, à ceux qui n’ont « rien », à ceux qui ont un peu, à ceux qui possèdent beaucoup. Les clichés voudraient que l’on sanctionne la politique nationale, certes avec le choix de M. Mariani pour la région PACA, on pourrait le croire. Avec M. Vauzelle, on sait également que le changement n’y sera pas, avec deux mandats, on sait à quoi s’en tenir. On connait aussi le choix pour le second tour d’Europe Ecologie, celle de s’allier avec la gauche, même s’ils ont choisi (après une forte réussite aux européennes) de composer leur propre liste.

Je vais faire sourire… Si vous voulez vraiment faire entendre votre voix de désaccord, pourquoi ne pas voter pour une petite liste, de personnes vraiment proches du peuple, comme celle de Lutte Ouvrière ? Hors des flashes des multimédias, hors des polémiques (contrairement au NPA), Lutte Ouvrière représente des gens comme vous et moi. Cela fait un moment que j’y pense… Tout en ne comprenant pas leur peu de représentativité, en comparaison avec les revendications des « gens pauvres »…

Cela voudrait bien dire la rupture qu’il semble y avoir entre les citoyens et leurs politiciens. On n’y croit plus mais on continue d’en subir les contre-coups. Un peu normal quand on voit l’état de pauvreté qui grandit, les soucis, ils sont ailleurs… Dans le combat journalier pour recouvrer un travail, pour subvenir aux besoins de sa famille. Pour survivre. Même pas pour vivre.

La politique, on la vit tous les jours, dans le quotidien, qu’on le veuille ou pas, et si certains pourraient dire que l’on accrédite leurs agissements en votant, en ne votant pas, c’est la même chose… Je n’ose même pas dire que je fais appel à l’intelligence de nos concitoyens, peut-être ont-ils préféré la placer ailleurs, cette intelligence ! Mais bon, s’il fait beau, un petit détour par le bureau de vote, et puis, allez là où vous voulez, notre région est belle…

Ou tranquillement, après une gentille ballade, au bord de mer…

On peut soutenir plus particulièrement quelqu’un sur une liste, surtout s’il est à une position éligible. Quelqu’un que l’on connait, notamment pour son intégrité. J’aimerais bien « voir » ce qu’il en ferait, de son mandat…

Jean-Christophe Picard, PRG 06, liste de M. Vauzelle

Pas envie d’une photo « costard-cravate », comme si on mesurait le sérieux avec un costume… Coluche l’avait compris… Quelque part. J’ai trouvé ! En fait, tous les « révoltés » soutiennent les associations d’aide aux plus démunis. Et c’est bien.

Publicités