Archive for août, 2009


DISSIDENCE

JeSaisPasOu [640x480]

Non pas de celle que l’on nomme en politique… Dissidence du monde et de ses faux semblant. De celle où l’on prend forcément le parti et la couleur. De celle que l’on affiche en étendard, comme une identité définitive. Que l’on grave dans sa peau… Pour moi, c’est fait. Et cela n’avait pas lieu d’être. Alors, l »étendard du monde, essayer, du moins, de ne pas en garder la haine, pour le pardon, il reste encore du chemin. Entre colère, celle qui se cogne contre le silence, et douleur, celle que je fais mienne, des chemins inversés, des chemins qui s’entrecognent, je rejette tout, je vais laver mon âme. Parfois, celui qui tente de réparer, de soigner ces maux est celui qui vous a assené les mêmes coups…

Alors, que reste-t-il d’un passé qui n’est là que pour blesser. Il reste le présent, ce qui fait mon moi, et tout ce qui va avec. Alors,ne vous étonnez pas si ces temps-ci, je me lance un peu dans la brocante… Il parait que ça plait. Et moi, ça me débarrassera !

JeSaisPasOu3 [640x480]

Redescendre des hauteurs et regarder l’horizon…

JeSaisPasOu2 [640x480]

Pour la détente :

Publicités

EN QUETE D’ESSENTIEL

FleursSauvages

Sans vouloir être moralisatrice, les primaires sont une fausse question ou, du moins, posée au mauvais moment. Cela n’incite, d’après ce que je peux lire, qu’à une seule réaction, la quête de l’essentiel pour un parti : son identité. Cette proposition faite lors de l’université d’été de La Rochelle du parti Socialiste par Martine Aubry, et, ceci, pour résoudre le problème de leadership en son seing, ne pourra aboutir de façon précoce devant des échéances électorales à 2 tours. Je trouvais également très mal placée cette question, à un moment où le parti socialiste est très affaibli, non pas d’en bas (l’est-ce vraiment un jour ?) mais d’en haut même si quelques initiatives de rencontres auraient pu faire croire le contraire (cf  « Espoir à gauche » à Marseille). Je comprends parfaitement le dépit (la colère) des militants socialistes qui en ont marre d’entendre sonner le glas de leur parti de toutes parts, alors qu’eux sont largement impliqués, ne cumulant que les actions auprès de la population, de leurs activités, leur crédo d’une démocratie plus juste. Je comprends que le MoDem ne veuille être féodalisé par la gauche, le MoDem n’est pas de gauche et le MoDem ne veut pas être identifié à la droite actuelle, capitaliste (bien petit mot par rapport à la réalité), autoritaire, élitiste, et qui, elle-même soumise à certains bugs de fonctionnement, sait néanmoins se remettre rapidement en mode de marche (ceci, pour répondre aux « bourdes » d’une certaine Ségolène Royal lors des dernières élections présidentielles, alors que celles de la droite n’avaient rien à lui envier).

Une Europe Ecologie regonflée après les dernières élections européennes n’arrivera pas à répondre à toutes les questions des concitoyens, ne serait-ce qu’au niveau régional, et l’on devra attendre le second tour pour voir les alliances se former et j’espère qu’elles se feront intelligemment.

J’aime la diversité, ce n’est pas nouveau, le « tout pouvoir » en une seule manne, cela n’a jamais été bon.

En attendant, des élections dans le 6ème canton se préparent, lors d’une rentrée non seulement politique mais également scolaire (ô hasard), et l’abstention risque d’être le facteur (non) déterminant de la réussite. Mais, face à l’adversité, seul un travail quotidien devrait déterminer les challenger…

Le blog à Jef, est toujours de la bonne lecture, je vous y invite…

En attendant, je vous invite également à découvrir le site de campagne de Fabien Bénard, candidat dans le 6ème canton avec Sandrine Julien, sous les couleurs du MoDem.

6emeCANTON088 [640x480]_GF230507-Cimiez064 [640x480]_GFMarceau05 [640x480]_GFPasteur06 [640x480]_GFLiberation14 [640x480]_GF

2907-Artifice066_GF

Depuis hier, Facebook est devenu une vraie jungle aléatoire… Ses dysfonctionnements sont devenus continuels. En surfant sur cette toile sociale, d’applications en « mur », je me suis aperçue maintes fois de bugs aléatoires et notamment, de pages qui venaient avec un message d’erreur, comme « cette page a de multiples redirections » ou des choses de ce style. Souvent les actualités que je postais n’étaient pas vues de mes amis, ou alors, mon nom (s’il apparait), quand on clique dessus, n’amène qu’à la page d’accueil. J’ai décidé une première fois de changer de navigateur Internet, puis, comme aucun changement n’opérait, j’ai décidé de changer mon nom d’accueil, puis de mot de passe, en cas d’éventuel piratage. Rien n’y a fait.

Je me demande si cela n’a pas un rapport avec sa récente acquisition de FriendFeed, et le fait que l’on peut basculer certaines actualités sur Twitter. Des complexités, déjà surchargées par les moultes applications (qui deviennent cauchemardesques avec le nombre d’amis important), finiraient donc par avoir la peau de ce réseau ? En effet, son intérêt, quand même, c’est l’échange, et cela finit par devenir un embrouillis d’échanges qui se perdent sur la toile pourtant confinée de Facebook.

Ce dont je me rends de plus en plus compte, et je suis sure que vous serez d’accord avec moi, c’est que l’on devient facilement « accro », car, même si c’est virtuel, parfois, on se fait de vrais amis, et on partage vraiment. Facebook, tout comme Internet en général, a ce paradoxe étrange de sortir de la solitude tout comme il a tendance, avec la même force, à pousser à l’isolement et la… solitude ! J’ai parfois l’impression d’un lieu où l’on doit se « faire sa place », mais, cela dépend évidemment de l’usage que l’on entend faire de ce réseau. Malgré tous ces dysfonctionnements, cela reste un outil extrêment intéressant pour le caractère « immédiat » qu’il sous-entend. En effet, les actualités sont immédiatement transmises à tous vos amis…  Comme elles peuvent être immédiatement noyées.

L’autre souci qui continue de me turlupiner, c’est la confidencialité de ce que l’on y met, vidéos, photos, humeurs… sachant, que cela dépend notamment de l’intégrité de vos « amis » moins proches que ceux avec qui vous avez l’habitude de partager régulièrement. Surtout quand on joue (fun mayor, cool…)… les amis « amènent » les amis qui « amènent » d’autres demandes et parfois cela réserve de mauvaises surprises… Je ne supprime que peu (quel terme, supprimer !!!) d’amis de ma liste, mais parfois, cela devient nécessaire. Ce qui m’a fait sourire, dernièrement, c’est la demande d’amitié de quelqu’un avec qui j’avais eu une chaude discussion à propos de l’affaire Josef Fritzl, un père incestueux, et un cas monstrueux… Manque de bol pour lui, je ne risquais pas de l’oublier… et je l’ai bloqué… ben oui, on peut « faire » cela aussi. Je sais qu’il y a des gens qui me bloquent également… On ne peut pas plaire à tout le monde… Il faut également savoir que certains organismes utilisent Facebook pour certaines actions bien précises, il n’y a pas que les patrons, si vous voyez ce que je veux vous dire… Et donc, certaines applications sont à éviter….

Bref, Facebook, ça peut être bien, à doses homéopathiques, je suis certaine que d’ici quelques années, des cures de désintoxications vont fleurir comme des petits pains… Je m’inscris déjà…

CASSE COU

B-MontBoron036

Monter plus haut, telle est la chanson que j’aurais pu chanter hier… Un parc de Mont Boron très sec, en tout cas. Pourquoi le titre de casse cou ? Parce que ce sentier, du moins la 2ème partie, est totalement sauvage. Des buissons serrés, une côte abrupte avec des rochers, des pierres, bref, de quoi vous filer la trouille quand vous êtes seul… La vue était superbe, cependant, mais, arrivée en haut près d’un rempart (celui du château je présume), quand on regarde vers en bas, on ne voit que des buissons, des buissons et le sentier a quasiment disparu de votre vue… Ne sachant pas où allait le sentier (qui n’en a plus l’apparence), j’ai donc décidé de redescendre. A faire, peut-être par un temps plus clément ? Mais de quoi régaler vos yeux.

B-MontBoron040B-MontBoron056B-MontBoron077B-MontBoron098B-MontBoron114B-MontBoron121B-MontBoron185B-MontBoron202

DSC03227

Sur le plan suivant, on peut voir que le sentier continue bien plus loin que là où je me suis arrêtée mais dans quel état ?

Carte2

Ah oui, sans compter les « p’tits cons » qui font des feux !!!

B-MontBoron071

JOLIS MINOUS…

Des petits monstres… Qui ne remplaceront pas ma puce qui est morte le 21 janvier mais qui m’apportent tout un lot de joies et… certains inconvénients ! Mais ils adorent poser. Méphisto et Louna…

Mephisto01Mephisto02Mamours01Mamours02Mephisto03LounaChatonsMusic2Mephisto bailleLouna02Louna03MephistoDeuxieme

Par les petits sentiers, il y en a qui choisissent de grimper et d’autres de descendre… Journée d’improvisation totale. Un bus, l’heure avait tourné plus vite que voulu, alors, je me dis que je prendrais le 14 pour aller au Mont Boron, histoire de m’aérer la tête, et puis, le hasard aidant, un bus passait par là, le 82, alors, direction du Plateau de la Justice, la vue y est magnifique. Et puis, improvisation à nouveau, un sentier que je ne connaissais pas, pas balisé de là où je l’ai pris… Je ne savais pas où il allait, c’est ça l’aventure. Cela descendait, descendait… Je ne savais pas s’il y avait une issue en bas… En tous cas, une vue imprenable, à vous couper le souffle ! Ce fut donc le sentier de Caricart que j’avais emprunté. Effectivement, sur le site de Randoxygène, ils précisent qu’il n’est pas sécurisé…. Mais c’est magnifique. Démonstration en images.

SentierEze014 [640x480]_GFSentierEze102 [640x480]_GFSentierEze266 [640x480]_GFSentierEze239 [640x480]_GFSentierEze256 [640x480]_GF

Et puis, continuer sur la route, jusqu’à Eze…

SentierEze458 [640x480]_GFSentierEze529 [640x480]_GFSentierEze616 [640x480]_GFSentierEze659 [640x480]_GFSentierEze681 [640x480]_GFSentierEze721 [640x480]_GF

A conseiller aux touristes qui, pour la plupart, ne s’arrêtent qu’au village d’Eze… Mettez de bonnes chaussures, quand même…

Luceram379 [640x480]_GF

La vie a-t-elle un prix ? Je vous propose de visionner l’émission « Conversations d’avenir », avec Jacques Attali, sur le trafic d’organes… sur le site de Publicsénat, puisque WordPress est limité en partage de vidéos !!! Sachant que les gens sont prêts à tuer pour vendre des organes, il est effectivement urgent de trouver une solution… Tout en espérant que la science fiction ne rattrape pas la réalité, je me souviens de ce film, The Island (l’île) où des gens ne sont « créés » (clonés) que pour produire des organes pour les personnes qui ont payé…

Comme tout trafic, ce dernier n’avantage que les intermédiaires les mieux placés bien sûr…

Comme le dit Jacques Attali, les dons d’organes sont automatiques (à moins que la famille proche ne s’y oppose) en Belgique, selon une loi du 13 juin 1986, pour les ressortissants belges mais également étrangers (si domiciliés depuis au moins 6 mois) ! Comme quoi, encore une fois, tout vient également de l’information fournie aux ressortissants d’un pays, et, du besoin (sinon vital…) de s’informer sur les lois du pays où on a décidé d’habiter… J’avoue ne pas comprendre les subtilités de leur loi puisqu’ils font également campagne pour que les gens signent un accord de don d’organes de  leur vivant (peut-être pour leur permettre de décliner le refus d’un proche ???).

En France, une première loi (loi Caillavet de 1976) avait établi le « consentement présumé » confirmée par  une nouvelle loi relative à la bioéthique en 2004. Je vous conseille de lire cet article complet, si vous vous intéressez à ce sujet, sur France Adot. De le lire jusqu’au bout puisqu’au bout du compte, cela devient plus compréhensible et la présomption de consentement subsiste et donc, nous sommes tous des DONNEURS consentants à moins de n’en avoir exprimé la non-volonté de son vivant. La loi de 2004 devrait être revue dans son ensemble 5 ans après sa mise en application.

Drôle de sujet, pour un dimanche, mais j’ai allumé ma télé ce matin et ai regardé la chaine parlementaire…

Un sujet délicat puisqu’il touche à la « propriété » la plus personnelle d’un individu. Ce qui me cause personnellement souci, c’est que l’âme n’aurait pas quitté mon corps quand on toucherait ce corps pour le « cisailler » car il me semble que la transplantation doit se faire rapidement. En même temps, sauver une vie… Une amie m’avait dit qu’il fallait 3 jours pour que l’âme quitte le corps… Mais l’âme n’est-elle pas compatissante ? Tout un débat…

Il faut également savoir qu’en donnant son accord de son vivant, la transplantation pourra se faire plus rapidement. A vous de choisir !

C’est l’été, et même si je ne pars pas en vacances, pas envie de rester derrière l’ordinateur… Donc, des photos de temps en temps, et, si l’actualité le demande (n’oublions pas qu’il y a des élections cantonales partielles dans le 6ème canton pour la rentrée scolaire…), des posts, deci delà…

310709-Port017_GF310709-Port096_GF310709-Port121_GF310709-Port319_GF