DaisyFlo copy [640x480]

Dites-moi, c’est une blague ? Si c’en est une, elle est de très mauvais goût !

Désactivée de mon compte Facebook lors de mon agression en octobre, cela avait été un deuxième choc. La raison, cette fois était « valable », je faisais trop de demandes d’amis rapprochées. Boulimie, envie de partager, mes raisons étaient partagées, mais sincères. J’ai fait de réelles connaissances sur ce réseau social alors que regretter ? J’ai aussitôt contacté les services de désactivation de Facebook, qui m’a rétablie 2/3 jours plus tard, en me disant que j’avais utilisé à mauvais escient les fonctionnalités du réseau alors qu’eux mêmes vous poussent à la tentation en vous proposant tout un tas d’outils à ces fins. Je me suis calmée donc, tout en continuant mon bonhomme de chemin. Jusqu’à atteindre les 2.927 amis environ.

Jeu points cool, grade atteint, 41/51 ou quelque chose dans ce genre. Petit animal domestique, mon petit chat virtuel, Minolta, que j’allais nourrir et vous vous amusez à aller embrasser les « chouchous » de vos amis. Amis que vous achetez aussi.. Hem. Pas très moral tout ça… Mais je préfère cela à tous ces jeux de guerre mondiale ou guerre des gangs. Le jour où ils proposeront des concours de ceux qui prennent le mieux soin des gens et des choses, j’adhère ! Il en existe pour des thèmes écologiques, c’est bien.

J’avais donc adhéré à un nouveau jeu, « maire virtuel ». Quelle fierté de pouvoir être le maire virtuel de la ville que l’on aime ! Bien partie donc pour être le maire virtuel de Nice, première place même, largement méritée, tant le temps passé dessus que par la concurrence, et, parfois, certaines « mises en garde » (…), tout un jeu de stratégie (recherche d’amis, distribution égale des votes reçus tant que des votes donnés, ce n’est pas tâche aisée quand le nombre de joueurs est à son maximum !). Mais Facebook rencontre de nombreux problèmes de serveur apparemment, dans ses capacités à pouvoir tout gérer. Les applications y sont nombreuses, les coeurs, les fleurs, les apéritifs, les mandala, les… trop ! Ce qui amène à un résultat certain : lors des heures de pointe, les applications buggent un maximum. alors, il faut recharger la page, parfois deux fois, parfois trois, ou alors, quand on arrive à une page blanche, revenir à la page d’accueil. Quand vous avez une journée de clics à votre compteur (seul moyen d’être premier du top 20), les nerfs sont à vifs ou, du moins légèrement en surchauffe ! Alors, quand une amie vient poster sur votre mur (votre espace) une question du style « mais où ils son tes amis ? », cela lance immanquablement une discussion… De ma part, de la part de quelques amis, et la discussion perdure, l’application bug alors je reviens sur ma page, je réponds, d’autres sujets sont lancés. Et ainsi de suite. Le lendemain matin, je continue donc mon « affaire », vais poster un message sur un groupe (j’utilisais un autre navigateur que mon habituel), et hop, message d’erreur que j’ai du mal à lire, je clique sur un autre lien, Facebook me demande de me reconnecter, et… Compte désactivé !

Plus tard, je reçois le mail d’avertissement comme quoi j’avais posté trop de messages. Trop tard. Depuis le 22 avril donc, ce compte a été désactivé. J’étais maire virtuel de Nice, et personne ne m’a « détrônée » donc, sur le panneau d’affichage, à l’issue du jeu, figurait mon triste portrait blanc sur fond bleu, comme maire virtuel de Nice…

Plusieurs messages envoyés à Facebook, une seule réponse automatisée. En fait, je suis presque certaine qu’ils ne les lisent plus, que l’on pourrait écrire n’importe quoi… Il faut donc en faire son deuil… Car ils ne réactivent qu’aléatoirement apparemment. Surtout que j’avais écrit que je n’avais pas reçu de message d’avertissement AVANT la désactivation ! Qu’est-ce qu’être désactivé ? C’est ne plus pouvoir avoir accès à son compte, TOUTES ses données, ses photos, ses amis, tout ce qu’on y a mis depuis des mois, des semaines, des jours.

Les nombreux messages que j’ai postés sur MON propre mur ont, en fait, été considérés comme du spam. Cela devient parfois ridicule. On a l’impression d’avoir un couperet au-dessus de la tête. Je n’arrive pas à retrouver l’article qui disait que de nombreux utilisateurs avaient fait le choix de se retirer de Facebook, ce qui est absolument nécessaire quand on veut garder une vie privée, et que ce dernier avait besoin de toujours plus d’utilisateurs. N’est-ce pas un bon moyen d’exister, la raison de sa survie ? Toujours plus ? Or, si des personnes quittent ce réseau, les désactivés se créent un nouveau compte, et, si par chance, leur ancien compte est réactivé, ces personnes gardent le nouveau compte. Au cas où… En effet, il faut faire gaffe à tout. Les messages, les demandes d’amis, je n’ai pas toute la liste, je fais juste attention à tout… Qui plus est, Facebook est en perpétuelle évolution, ce qui n’est pas forcément mauvais, ce qui n’est pas forcément top non plus. Sur certaines pages, les publicités commencent à être nombreuses. Est-ce que cela suffira à faire « vivre » Facebook ? En arrivera-t-on à un automatisme contrôlé ou, plus exactement, qui nopous contrôlera ? par le biais des applications, les nombreux tests, tous les pans de votre personnalité sont connues. Vous-même pouvez créer un questionnaire, c’est intéressant… inquiétant !

Mais, où est la blague ?

Sur la page d’accueil où vous pouvez voir les actualités de vos amis, sur la droite, vous avez régulièrement des suggestions d’amitié, aléatoires, soit selon votre adresse, votre réseau, vos groupes ou applications. Aujourd’hui, par deux fois, on m’a suggérée d’être l’amie de… Florence R., mon compte désactivé ! Quoi de plus rageant, et qui confirme un de mes doutes, le fait que les comptes désactivés figurent (peut-être) dans la banque de données des actifs ou du moins des utilisateurs de ce réseau social. Alors, qu’en penser vraiment ? En tous cas, c’est un choix.

Bref, ce soir, je suis maire virtuel de Gourdon, j’y ai connu de nouveaux amis, je suis top 1 du top 20 sur plus de 57794 inscrits, mais pas tous actifs. C’est un jeu qui prend trop de temps, alors j’y jouerai encore pour tous les villages et villes que j’ai pris en photos ! Une façon de faire la promo de ma région.

Gourdon120

Publicités