Archive for mai, 2009


2emeCanton011

Mon plaisir de la photo, c’est de trouver l’angle. Celui qui fera l’originalité de la photographie et, quand on a un ciel bleu comme cela, c’est chouette. Je reprends mes photographies de Nice et du département, entre autres activités (plus urgentes). Histoire de faire aimer notre ville, à l’approche de la saison estivale. Histoire de marcher un peu, prendre l’air après une période un peu « renfermée », pour faire le vide de choses un peu lourdes à porter, mais dont je semble avoir fait le deuil, m’appuyant sur une certitude : on ne peut se laisser dicter ce que l’on pense, alors, j’ai décidé de faire confiance à mes premiers instincts, à des souvenirs bien précis, et donc, j’ai décidé de m’en arrêter là car j’ai toujours pu faire confiance à mes premières impressions ou souvenirs. Plus besoin de m’encombrer l’esprit avec des doutes, je m’en tiendrai à mes certitudes.

Il en est de même pour mes engagements politiques.

Les angles, et les reflets… Toute une diversité, une ouverture d’esprit que je tenterai de garder, même en politique, d’où mon choix de mon vote pour les européennes… J’ai encore le temps, pour les régionales, et mon choix dépendra du choix d’un homme que je respecte.

2emeCanton020

FloLe journal télévisé et j’entends parler d’un clip tourné avec Clara Morgane, ancienne star du porno, pour le compte du CFCV (Collectif Féministe Contre le Viol), dans le cadre d’une campagne de sensibilisation contre le viol. D’où mon titre provocateur.

Oui, provocateur. Car, souvent germe dans les esprits des femmes la culpabilisation. Ce sentiment de culpabilité ne vient pas seul. Il est le fruit de millénaires de mise sous tutelle de la femme, de son maintien dans un rôle bien défini. Ne dit-on pas souvent que la femme est objet de désir, il est vrai que le corps des femmes s’y prête et cependant.

Ce qui est grave, c’est que l’homme n’entend pas le « non », encore un caprice de femme, nous sommes si changeantes, n’est-ce pas ? si difficiles à comprendre.

Environ 1 femme sur 6 est victime de viol, et 83% d’entre elles connaissent leur agresseur. Pire encore. Selon le docteur Gilles Lazimi, seulement 4% des viols ou tentatives de viol sont signalées aux forces de l’ordre. Lire l’article sur Le Parisien.

Quelque part, cela me rassure. Quelle ironie. En 1998, j’ai été victime d’un viol, je connaissais mon agresseur. Il m’avait droguée. J’ai dit non. Trois fois. Peu soutenue à l’époque, je n’ai pas porté plainte. J’ai croisé cet homme, pendant  des années. Que faire quand il travaille (travaillait) dans la même rue que celle où vous habitez ?

C’est pour cela que j’insiste sur le respect de la femme (et de l’homme, que celui-ci ne se croit pas totalement à l’abri), des images qui peuvent s’offrir par delà les publicités. Sans pour autant incriminer qui que ce soit. C’est pour cela que cela m’énerve dès que l’on me parle de voile, pour ne pas éveiller le désir de l’homme, soi-disant. Quels que soient les atours de la femme, l’homme sera l’homme et gardera ses pulsions sexuelles plus intenses (peut-être) que celles de la femme. Mais c’est un homme qui m’a dit une fois que c’était la tête qui commandait.

Tout comme pour l’inceste, il faut lever les tabous. Ce sera peut-être, enfin, un grand pas pour la société.

Pour regarder le clip, allez sur le site du collectif CFCV.

Quelques renseignements utiles :

– Appeler une personne de confiance, qui vous soutiendra
– Faire appel à une association de victimes qui pourra mieux vous guider dans vos démarches (dans le 06, l’association Montjoye, 6 rue Vernier, 04.93.87.94.49)
– Ne pas rester seul(e), en parler, à un psychologue ou un psychiatre
– Lire le site SOS Viol

Tout ceci est nécessaire afin de faire constater par un médecin légal les « preuves » du viol ou de l’agression sexuelle. Ne faites pas comme moi, ne vous taisez pas. Vous êtes une victime, vous n’êtes pas coupable.

Cela m’aurait peut-être aidée pour l’agression à caractère sexuel que j’ai subie, exactement 10 ans après ce viol.

PierreLaigle

Quelle ne fut pas ma surprise d’apercevoir Pierre Laigle dans cette salle lors du visionnage de cette vidéopierrelaigle01 pour l’élection européenne avec Luc Chatel et Christian Estrosi, aperçue sur Facebook (merci Michel…) ! Pierre Laigle, ex fidèle de Patrick Mottard, membre du parti socialiste puis exclu lors de la candidature dissidente de ce dernier aux dernières municipales. Certes, j’en avais entendu parler, lors des dernières cantonales dans le douxième canton, Pierre Laigle, porte parapluie de Benoît Kandel. Je pensais que ce n’était que passager, mais, quand on avait tant à offrir (Pierre Laigle est bien implanté dans ce canton), eh bien, cela mérite une récompense non ? Pourquoi lui en vouloir ? Avec une fin de carrière imminente, les besoins se font peut-être plus exigeants. Avec un Patrick Mottard en dissidence, moins de gloire peut-être ? Je ne le crois pas. La réalité est surement plus terre à terre.

Alors, comment faire aimer la politique à nos concitoyens, ou, du moins leur expliquer la droite, la gauche, le centre, les extrêmes ? Peut-être n’y a-t-il plus de différence ? Plus je vois ce qui se passe, et plus je me dis que l’opposition est nécessaire, mais ne doit pas constituer une opposition aveugle, celle qui s’oppose à tout, pour faire entendre sa voix, pour affirmer qu’elle est bien dans l’opposition. Cependant, il est bien difficile de ne pas fondre des lignes qui sont différentes, au-delà des idéaux, au-delà des lignes politiques qui sont différentes, il ne faut pas l’oublier, la répression dont joue la droite (tous les thèmes de l’insécurité sont bien à la mode ces temps-ci), le social qui est la cause principale de la gauche, mais qui s’est éloignée de son électorat, le dispersement, les égos trop gonflés, une politique que l’on dit politicienne, faite pour des élus déjà en place en place et non pas forcément de réels talents, sans compter tout ce dont ne parle pas forcément… Les enjeux qui se jouent en dehors des partis, dans des sphères bien définies. Où les jeux semblent être déjà faits. Tout un système d’arcanes secrètes, une culture de talents aussi.

On en oublie cependant l’essentiel, ce monde où nous vivons, nous, pauvres bougres, pauvres heirs errants dans la turpitude de nos maux quotidiens.

Rien à faire. S’il est un monde qu’il faut protéger, c’est bien l’enfance. La culture, les loisirs, la famille, toutes les bases nécessaires à une vie épanouie.

Et si, finalement, la vie commençait à ressembler à Facebook ?

CastelDeuxRois183On frappe le parti socialiste de tous les maux et c’est vrai qu’il n’est pas dans sa grande forme. Cependant, à la veille d’élections comme les européennes, où il est bien difficile de convaincre les citoyens de notre pays qu’il est important de voter, on voit des personnalités qui profitent de l’occasion donnée pour se faire leur place au soleil…

Même s’il n’en faut pour autant oublier les idéaux, et ils en ont certes, toutefois, certaines parties de leurs discours me laissent perplexe. De qui est-ce que je veux parler ? Jean-Luc Mélanchon, entre autres. Sénateur de l’Essonne,  a quitté le parti socialiste après que la motion de Benoît Hamon a été évincée. J’avoue ne pas le connaître pour en parler comme ça mais j’ai regardé sa « prestation » sur l’émission La Tribune et BFM TV en partenariat avec Dailymotion. De grands mots, un grand rebondissement sur la perte de l’électorat ouvrier, de bonnes idées, certes, mais…

Je ne crois pas que l’on puisse faire disparaitre totalement la circulation des camions des routes de l’Europe, je ne crois pas non plus que les camionneurs apprécient de se retrouver au chômage. Je ne crois pas non plus que régulariser tous les sans papier soit une solution même s’il évoque le fait qu’il faut résoudre le problème de l’immigration à la source (ce qui est vrai), quoi qu’il veuille, cela créera un appel d’air, forcément. Bien sûr, je pense qu’il faut traiter tous ces immigrés clandestins avec dignité et avec respect, que cela n’a pas été facile pour eux de venir en Europe. Devant la question des journalistes sur l’entrée de la Turquie en Europe, gros malaise, il lui a fallu au moins 15 secondes pour répondre, étant donné qu’apparemment le Front de Gauche est pour et qu’il est contre.

Des expressions qui ne sont pas sorties du Grand Larousse, il faut surtout se la jouer très prolétaire, très franc parler. Tout en oubliant pas de taper sur le parti socialiste. Regardez l’émission, elle en vaut le coup.

Des difficultés à terminer ce billet, je suis en train d’écouter Mots Croisés qui est passé sur France 2 hier, et, sincèrement, cela me met en colère. je vous le mets en lecture, sachant qu’il sera sujet à modifications.

230509Tende143S’il est un plaisir dont je ne me prive pas, ce sont les vallées de la Roya, de la Levenza, et, surtout, Tende. Ses couleurs me charment par dessus tout, sa pierre verte, le schiste, présent partout, dans son architecture, cette couleur qui épouse si bien les tons de gris-vert de Tende et des environs.

Aujourd’hui, je me suis fait plaisir en visitant le Musée des Merveilles, un musée rendu gratuit grâce au Conseil Général, qui n’a pas que des défauts, il faut l’avouer. Tout comme le Conseil Régional, grâce à qui je peux voyager avec 90% de réduction, avec la carte solidarité.

Un musée qui m’a bien plu, en grande amatrice de la préhistoire et du moyen-âge. J’y ai fait la connaissance d’Ötzi, l’homme retrouvé dans les glaces à la frontière entre l’Autriche et l’Italie (si je me souviens bien). Une momie conservée relativement bien dans les glaces depuis plus de 5300 ans à plus de 3200 mètres d’altitude. C’est assez stupéfiant.  Pour en savoir plus, le site de Wikipedia

homme-de-similaun-otzi-1J’ai pu découvrir des tas de roches gravées datant de la préhistoire. Tous les symboles sont représentés à l’extérieur du musée, ainsi que sur le dallage ! C’est un musée bien pensé, qui allie une simple exposition à l’utilisation du multimédia, ainsi que de vidéos ou fonds sonores. L’entrée simple est gratuite, vous pouvez avoir des visites guidées sur demande, mais ces prestations sont payantes, ainsi que les ateliers.

L’accueil est des plus plaisants.

Bref, ce musée est un must incontournable, sans compter les différentes cartes et topographies de la région et notamment… de la vallée des Merveilles que je meurs d’aller voir ! Avec le Mercantour, et les autres nombreux parcs que compte notre région, il est un réel patrimoine à conserver.  Je me pose la question, par contre, du coût des restaurations des églises car, beaucoup d’entre elles sont dans un piteux état, notamment à La Brigue, un village en dessous de Tende. La Collégiale Saint Martin, ci-dessous, est la plus conservée.

230509LaBrigue195

Notre région est riche en histoire, je vais tâcher de m’y attarder un peu. Trop passionnant !

PARLONS EUROPE

drapeauxPas de longs discours, on laissera ça aux politiciens mais certaines choses importantes à savoir.

Bon, d’abord le site de l’Assemblée Nationale, pour avoir (presque) tous les renseignements concernant l’élection elle-même, les chiffres des dernières années… Elections européennes.

Ce qui est effrayant à constater, c’est la baisse, que dire, la chute de la participation des citoyens à cette élection puisqu’elle est passée de 60.7% à 43.1% de 1979 à 2004.

Le nombre de femmes au Parlement Européen est supérieur à celui du Parlement français (environ 18.7% en France et 43.6% en Europe). Vous pouvez trouver ici un classement mondial (la France est au 64ème rang, je vous le dis, cela vous évitera de chercher trop longtemps…).

Egalement, un site à consulter, il vous apprendra notamment pourquoi ce vote est important si vous vous voulez faire entendre votre voix.

Il vous explique notamment pourquoi, avec le mode de scrutin, il ne suffira pas des 5% minimum requis pour avoir un siège mais un minimum de 7 à 10% pour une liste…

Donc, il n’est peut-être pas inutile de préciser que, si vous voulez faire entendre votre voix (c’est le cas de le dire), et, je déteste dire ça !, il faudra voter utile… (et je déteste vraiment dire ça)

Même si on sait que les sondages sont un petit peu pas trop sûrs (oups, pas français, ça… européen ?), ils donnent en vent de poupe un parti dont les français ne sont pas contents (27%) ! Ce deuxième sondage montre un parti socialiste qui n’arrive pas à s’affirmer, un NPA qui accuse une forte baisse par rapport au sondage de février, un MoDem aux limites certaines (bon, 13/14% quand même) mais qui tient fort bien debout et pourrait dépasser ce pourcentage, un Front de Gauche qui grimpe, grimpe… mais ne pourrait atteindre que 6.5% (tout en étant en progression constante). On peut noter, d’ailleurs, que le point perdu par le parti Socialiste est « récupéré » par le Front de Gauche (parti Communiste et parti de Gauche de Mélanchon). Coïncidence ?

Que peut-on dire de la popularité de l’UMP ? Une forte mobilisation de son électorat de plus de 65 ans (ha, l’insécurité !) et une très forte mobilisation de son électorat présidentiel (ben oui, les privilèges, on aime bien les garder !), ensuite, ils savent y faire quand il faut faire (désolée, je ne parle pas français ce soir). Ne serait-ce qu’avec la loi sur l’insertion de l’inceste dans le code pénal. Mais là, je vous avoue que les victimes d’inceste savent depuis longtemps quel parti prend leur parti… C’est triste à dire mais c’est la vérité (à part Ségolène – cf une lettre adressée lors des dernières présidentielles, en retour d’un courrier de l’association AIVI, Association Internationales des Victimes d’Inceste).

Cependant, je dois me poser une question. Après les nombreuses polémiques sur cette proposition de loi et la proposition de loi Hadopi, cette dernière, approuvée devant l’Assemblée lors d’une seconde lecture, est également adoptée au Sénat, alors que je n’ai aucune nouvelle de la proposition de loi sur l’inceste, qui, cependant, est également passée devant le Sénat (je me suis même inscrite pour recevoir les nouvelles concernant cette étude…). Hadopi est passée, l’inceste est en attente…

Bref, pour voter, vous faites ce que vous voulez, sachant qu’il faudra au minimum 7% pour avoir un élu au Parlement Européen… Sachant que le NPA, qui chute, ne devrait pas faire plus de 7, et encore, avec difficultés… Seul le Front de Gauche pourrait (peut-être) y arriver… (et s’il convertissait les NPistes en frontistes ???). Le Parti Socialiste commence à se réveiller, vous pourriez peut-être lui donner un coup de pouce ? Mais ils ne seront pas prêts pour les Présidentielles… Il reste le MoDem, très actif, stable (hum, la droite, pas convaincue…. si vous veniez ???).

Ben, sinon, tous pour une Europe écologique ! Contre le mélange de vin rouge et de vin blanc, car ça ne DONNE PAS du rosé. Contre les tomates de Chine dans nos sauces tomates à l’italienne !

Quelques liens…

Parti socialiste (Changer l’Europe, sinon, le site du PES) –  MoDem –   Front de Gauche

Pour les autres listes, vous vous d-é-m-e-r-d-e-z ! Mais, s’il vous plait, votez !

JaumePastelQu’y a-t-il de pire que de ne plus croire en la justice de son pays ? Celle de ne plus croire en soi.

Le pire encore serait de ne pas utiliser tout ce que l’on a pu acquérir lors de son chemin de vie. Quel que soit celui-ci, d’ailleurs. Les embuches que nous trouvons sur notre route ne sont que des épreuves pour mieux nous élever. Nous élever vers quoi exactement ? L’accomplissement de notre destin.

Tout, ou presque, est écrit, de notre vie. Il est écrit dans notre passé, celui qui semblerait ne pas nous appartenir, celui qui se trouve en dehors de nous, dans notre famille, à plusieurs degrés. Parfois, on croit en détenir la clé, parfois, on se trompe. Mais tout a une raison, qui nous échappe, parfois. Nous ne sommes pas forcément les plus lucides à notre propre image. Cependant, je sens une force en moi, que je ne maitrise pas encore, mais qui me plait bien. Ce qui est stimulant, c’est, d’une part, savoir qu’elle existe (ce qui n’est pas le cas pour tous), tout en n’ayant exploité qu’une infime partie, d’autre part, qu’il m’est donné le pouvoir d’aller plus loin, quelles que soient les difficultés rencontrées. Tout ne sera peut-être pas exploitable, comme il serait supposé que cela le fût, mais la vie offre cette possibilité de choisir une voie que l’on est capable d’emprunter si on s’en donne les moyens, et… la permission… Car l’accès à une petite part de bonheur n’est possible que si on se le permet. Surtout quand on a appris à vivre dans la négation de soi, une image bien tronquée déjà, pour moi. Que faire quand aucun modèle ne vous a été donné ? Que faire quand on ne vous a pas permis de construire votre être à une étape clé de votre vie ? Où puiser les ressources, les données, les bases, quand tout a été faussé dès le départ ? Tout ? Par forcément. Certains éléments m’ont été donnés pour parer à ces lacunes. C’est ainsi que certaines bases ont pris racine en mon être. La croyance en la réincarnation, même si je la perçois différemment que celle qui a pu m’être inculquée, inconsciemment, par ailleurs, pas par l’éducation. Et les images en porte-à-faux, celles qui vous indiquent ce qui n’est pas à faire.

Même l’inceste est la base de cette putain de vie que l’on pourrait donner en pâture aux vautours. Même l’inceste est une raison à une autre souffrance qui a été éclipsée pendant un certain nombre d’années. J’écrirai un billet prochainement à ce sujet. S’il est important que l’inceste soit inscrit dans le code pénal, cela ne résoudra pas tous les problèmes inhérents à ce fléau, qui a de tout temps existé, de toutes manières, et je doute qu’il existe un véritable traitement pour les auteurs de ce crime, mais, si cela pouvait aider à ôter le tabou, à déceler plus tôt les indices, parfois infimes (comme dans mon cas, j’écrirai peut-être sur ce sujet-là aussi), à développer des thérapies adaptées, un accompagnement spécifique des victimes, alors, c’est bien. En faire une manoeuvre électorale est une autre chose.

Les nouveautés technologiques sont effarantes… Notre vie est un livre que l’on parcourt comme l’histoire nous prend à partie. Il peut nous arriver de tourner plusieurs pages en dévorant les lignes, lignes qui se veulent droites et qui, au bout du compte, font des tours et des détours. Finissent parfois par nous faire tourner la tête… Involontairement, nous sommes comme hypnotisés, tenus par un fil imaginaire, qui vole dans les airs… Comme une voix lointaine qui nous fait soudain vibrer. Une voix plus ou moins lointaine, plus ou moins familière. Parfois inconnue. « Qui êtes-vous ? » pourrait susurrer cette voix à votre oreille. Une voix qui change de canal. Et soudain la vie bascule. Cette voix qui vous fait revivre le passé, comme un tir groupé sur un égo trop élevé, qui répond du tac au tac, qui fait ricochet, mais les forces sont inégales. Alors, on se retrouve à nu. L’intime conviction que le passé se répète.
Parfois, le livre contient des pages écrites à l’encre invisible, ces pages que l’inconscient garde en soi comme une trace indélébile. Des pages que vous seuls êtes aptes à lire. Sinon à décrypter.
Nous sommes partie prenante de notre livre, que nous lisons et écrivons au jour le jour. Nous en sommes les mots, nous en sommes l’encre. Parfois, des ombres glissent au dessus de notre main. Qui semblent la guider. Une partie de mon livre a été écrit à l’encre invisible, et seul un coin sombre (et lumineux) de mon inconscient l’a gravé à l’encre rouge. Car, de ce qui est écrit ne peut l’être que dans cette couleur.

Et puis, un beau jour, nous devons entamer un nouveau chapitre. L’encre rouge sera toujours là, sur une des pages, comme une rivière qui se tarira forcément. Au féminin.

Décidément, rien n’est jamais dû au hasard. C’est beau, quelque part. Tout comme la couleur ébène dont je parerai ce livre désormais. Ecrire en encre d’ébène pour ne pas utiliser la langue de bois.

Un beau symbole, non ?

GESTUELLE…

Yann Librati

Yann Librati

Un petit moment d’observation… Déjà, lors de la présentation de la liste des européennes du parti socialiste, j’avais remarqué la gestuelle un peu « pantin » de Martine Aubry et je cherchais d’ailleurs qui pouvait bien tirer les ficelles… Il en est de même pour Yann Librati, conseiller municipal du parti socialiste niçois… Regardez bien ses mains et, posez-vous la question si vous écoutez avec autant d’intensité ses paroles…

Le discours, qui semble changer. Non plus un vote sanction, pas uniquement, un vote d’adhésion, certes. Mais Yann Librati dit qu’il faut dépasser le « je vote mais qu’est-ce que ça me rapporte à moi ».  Phrase très pertinente, car les électeurs ne sont plus dupes. On sait ce que cela « rapporte » aux élus d’être en place, de cumuler les mandats. Les électeurs ne voient pas quel est leur intérêt pour cette élection européenne, l’Europe c’est loin et pourtant…

Si les mots pouvaient suffire… Les socialistes cherchent une base électorale qui pourrait aller au-delà d’une simple opposition comme il semblerait que seul François Bayrou se poserait contre Nicolas Sarkozy.
Martine Aubry tente de récupérer un électorat populaire, tant dans le public que le privé, « les français sont solidaires vis à vis de l’extérieur, et non pas de fermer ses frontières ». « les Français, c’est cela »… J’espère qu’ils s’y retrouvent, les « Français », dans ces paroles.
Il est vrai que lors des dernières manifestations, le privé avait rejoint le public, ce qui n’enlève peut-être pas la grogne quant aux grèves…

Le parti socialiste se réveillerait-il enfin, et, Ségolène Royal, qui perd de son souffle, aurait négocié son retour au sein du parti.

Lire : La place qu’elle voudra, du Figaro.

Grasse09

Sfida al vento, Giancarlo Lepore

Maire virtuel, le jeu. Maire de Grasse…

Je remercie donc tous mes électeurs pour cette virtuelle élection qui fait apparemment rêver de plus en plus de facebookiens. Quand j’avais débuté ce jeu, il y avait moins de 2900 joueurs, aujourd’hui, plus de 30.000 accros du jeu l’ont rejoint.

Grasse, une ville entre passé et modernité, la ville des parfums, des senteurs et des couleurs, perchée à plus de 500 mètres, le coeur des Alpes-Maritimes. Grasse, capitale mondiale de la parfumerie, 4ème ville des Alpes-Maritimes et 129ème ville de France, est une ville au micro-climat prête à vous accueillir.

Notre ville adorée doit donc garder ca charme qui fait le sien, tout en développant son industrie de la parfumerie, mais, sincèrement (sourire), je laisse tout le sérieux de son devenir au vrai maire de la ville…

Petit coup de coeur, quand même, et un coup de gueule aussi : la fougassette ! Je propose donc, la préservation de notre patrimoine culinaire local et invite tous mes concitoyens à venir déguster la fougassette de la convivialité sur toutes les places de la ville !!!

Comme d’habitude, je parle mieux en photos….

Grasse01Grasse02Grasse03Grasse04Grasse05Grasse06Grasse08Grasse10Grasse12Grasse14Grasse15Grasse16Grasse18Grasse07Grasse11Grasse13Grasse17

Pour le plaisir. Mais hélas Internet a ce défaut de ne pas pouvoir transmettre les odeurs. Juste les suggérer… Peut-être.

Genets04Genets17