Neige et mer

Neige et mer

Le Conseil Général qui pouvait être fier de son réseau départemental routier ainsi que des bus à un euro vers la plupart des plus « grandes » destinations du département doit désormais revoir sa fierté à la baisse. Même si ce réseau est attrayant d’un point de vue touristique ou « indigène », il est nettement insuffisant pour brasser un énorme flot de population (le taux de faisabilité le plus bas des 4 villes, 0.5 sur 1) et se maintient à la 3ème position quant aux infrastructures en général… Nice se maintient également en 3ème position quant à l’expérience sportive internationale et aux sites prévus et supplémentaires… En 3ème position pour le critère « villages olympiques »… En 3ème position pour le critère Environnement : conditions et impact… En 2ème position pour l’hébergement, pas si mal… En 3ème position pour la gestion du système de transport… Ainsi que pour sa faisabilité…

[Les montants prévus en matière de rénovation et de construction des équipements sportifs nécessaires sont évalués à 371,6 millions d’€. Ce montant semble devoir être affiné au vu des travaux à réaliser. Pour autant, le financement des projets semble réalisable.
Au niveau des perspectives de revenus du COJO, la ville prévoit des recettes de 422 millions d’€ ; ces objectifs de recettes paraissent réalisables.
Le budget cumulé des (3) différentes phases de candidature est annoncé à 18,9 millions d’€ dont 26% apportés par le secteur privé.
]

Les handicapés oubliés ?

[Contrairement aux trois autres candidatures, Nice n’a pas présenté d’éléments détaillés sur le concept
d’organisation proposé pour les Jeux Paralympiques.
]

Le concept général est plutôt bas, 5.6, [Les atouts de la candidature de Nice sont tout à fait indéniables notamment dans son Pôle « Glace ». Pour autant, la Commission d’Evaluation estime que le dossier comporte des risques. En effet, la distance entre le Village Olympique unique et le Pôle Neige, la faiblesse des infrastructures de transport vers et au sein du Pôle Neige, et la faible capacité d’hébergement sur les sites de montagne, amènent à s’interroger sur la faisabilité même du projet et sa capacité à passer l’étape de présélection du CIO.]

Vous pouvez télécharger le rapport en son intégralité ici.

A lire également le billet du Tuyo, et celui de Jef.