Archive for 16 mars 2009


compo-florale-640x480

Un petit billet pour rappeler que la journée de la femme, ce peut être n’importe quand, qu’il n’est point de guerre mais que, les rôles n’étant pas assumés forcément, quel que soit le côté.  Est-ce important. Femme, homme, depuis la nuit des temps, et, ceci écrit noir sur blanc, par les hommes, la Bible qui recèle les secrets d’ l’Humanité, n’est pas tout le savoir du monde. A force de porter sur nos épaules les misères des hommes, mais que certains hommes nous aident à porter.

Genèse : “Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui.”

L’homme se sentit seul, et Dieu créa la femme, “Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.”

Si la femme est née de l’homme, que ne donna-t-elle la vie, plus tard, à sa descendance. Il est intéressant de noter quea place de la femme a toujours été, certes soumise, mais prépondérante, tout au long de l’histoire biblique. Pour en avoir une succincte vision : ici.

Je vous invite à découvrir des symbolismes bien plus sensibles : ici.

L’histoire nous a appris que la femme est l’essence même de la vie et qu’elle a tenu des rôles prépondarants dans toutes ses phases…

Alors, juste un message à toutes ces femmes qui mènent une lutte de tous les jours dans cette énorme jungle que certains hommes s’évertuent à cultiver dans leurs plus sombres recoins.

Neige et mer

Neige et mer

Le Conseil Général qui pouvait être fier de son réseau départemental routier ainsi que des bus à un euro vers la plupart des plus « grandes » destinations du département doit désormais revoir sa fierté à la baisse. Même si ce réseau est attrayant d’un point de vue touristique ou « indigène », il est nettement insuffisant pour brasser un énorme flot de population (le taux de faisabilité le plus bas des 4 villes, 0.5 sur 1) et se maintient à la 3ème position quant aux infrastructures en général… Nice se maintient également en 3ème position quant à l’expérience sportive internationale et aux sites prévus et supplémentaires… En 3ème position pour le critère « villages olympiques »… En 3ème position pour le critère Environnement : conditions et impact… En 2ème position pour l’hébergement, pas si mal… En 3ème position pour la gestion du système de transport… Ainsi que pour sa faisabilité…

[Les montants prévus en matière de rénovation et de construction des équipements sportifs nécessaires sont évalués à 371,6 millions d’€. Ce montant semble devoir être affiné au vu des travaux à réaliser. Pour autant, le financement des projets semble réalisable.
Au niveau des perspectives de revenus du COJO, la ville prévoit des recettes de 422 millions d’€ ; ces objectifs de recettes paraissent réalisables.
Le budget cumulé des (3) différentes phases de candidature est annoncé à 18,9 millions d’€ dont 26% apportés par le secteur privé.
]

Les handicapés oubliés ?

[Contrairement aux trois autres candidatures, Nice n’a pas présenté d’éléments détaillés sur le concept
d’organisation proposé pour les Jeux Paralympiques.
]

Le concept général est plutôt bas, 5.6, [Les atouts de la candidature de Nice sont tout à fait indéniables notamment dans son Pôle « Glace ». Pour autant, la Commission d’Evaluation estime que le dossier comporte des risques. En effet, la distance entre le Village Olympique unique et le Pôle Neige, la faiblesse des infrastructures de transport vers et au sein du Pôle Neige, et la faible capacité d’hébergement sur les sites de montagne, amènent à s’interroger sur la faisabilité même du projet et sa capacité à passer l’étape de présélection du CIO.]

Vous pouvez télécharger le rapport en son intégralité ici.

A lire également le billet du Tuyo, et celui de Jef.